Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Je suis une légende

Publié par Choupynette de Restin sur 29 Décembre 2007, 10:47am

Catégories : #Petit & grand écran

Tiré d'un roman de Richard Matheson, ce film nous conte l'histoire de Robert Neville seul survivant ou presque, à New  York, d'un terrible virus rendant les hommes à l'état d'animaux sauvages assoiffés de sang.
legende.jpgAvec son compagnon canin Sam, il parcourt les rues de la ville le jour, et se calfeutre la nuit, lorsque les "zombies" sortent à la recherche de nourriture.

Je ne peux pas vraiment en dire plus de l'histoire. Tout va très vite, on ne voit pas le temps passer.  Certaines scènes font sursauter le spectateur dans son fauteuil, d'autres lui donnent à réfléchir sur la science et ses limites, sur la solitude qui nous pousse doucement vers la folie.

 

Un bon divertissement, avec un Will Smith étonnant, physiquement très en forme. Qui tient à lui tout seul, ou presque, le film. Puisque les trois quarts de l'action se déroulent avec lui pour seul personnage. Certainement pas le film de l'année, mais pour celui/celle qui veut de l'action et (un peu) de reflexion, Je suis une légende est un bon choix. Le scénario n'est quand même pas très évolué, ni très fouillé. Je compte prochainement lire le livre pour comparer...

Commenter cet article

Shin 21/07/2008 18:11

Bonjour,La version alternative que propose le DVD sorti dernièrement est plus intéressante que la version cinéma, mais ça reste tout de même extrêmement décevant lorsqu'on est fan du bouquin de Matheson. Pour l'instant, la meilleure adaptation de celui-ci est l'officiel The Last Man on Earth avec Vincent Price ou, mieux encore, La Nuit des morts-vivants du grand Romero.Amicalement,Shin.

choupynette 21/07/2008 19:09


une version alternative??? intéressant ça... j'ai une amie fan de ce bouquin qui n' aps trop aimé le film... j'aimerais bien voir ce que donne cette version
alternative. par contre, tu m'apprends quelque chose! je ne savais pas du tout que le film de Romero était tiré de ce livre...
PS: pas besoin de dire Bonjour dans tous tes coms si tu en laisses plusieurs à la fois ;o))


la nymphette 02/01/2008 09:39

Arf... moi après l'avoir vu je suis allée regarder sur le net de quoi parlait le bouquin, et j'étaits très déçue du coup de voir ce qu'ils en avaient fait... j'estime que le nom de Matheson ne devrait même plus être cité!!

Choupynette 02/01/2008 13:19

Je compte lire le Matheson pour comparer... mais je crois qu'il est bien audessus de ce film!

Emeraude 30/12/2007 10:57

Je n'ai jamais lu de Matheson. Le film me tenterait bien mais j'ai tendance à ne plus du tout aller au cinéma en ce moment...Bref, joyeuses fêtes de fin d'année à toi Choupy!

CHoupynette 30/12/2007 12:46

Je suis une vraie cinéphile, et ne pas y aller me manque beaucoup. Bonnes fêts à toi et Noëlle!bises

Anne 30/12/2007 10:47

Cette semaine, pas même le temps pour une séance de ciné ;-(

Choupy 30/12/2007 12:45

J'ai eu du mal à trouver le temps moi aussi...

Laurence 29/12/2007 17:22

J'ai lu ce livre il y a bientôt dix ans et il reste pour moi un must de la littérature vampirique. Comme toujours Matheson a l'art de la suggestion plutôt que des grands coups d'éclat. Son roman est une véritable réflexion sur l'Autre et la relative différence.Quand j'ai appris que ce roman avait été enfin adaptée, j'étais plutôt heureuse, mais en voyant la bande annonce j'ai pris peur. Ce que tu en dis ne fait malheureusement que confirmer mes craintes. L'essence même du roman a disparu avec l'image.... puisque le compte rendu que tu en fais est à l'opposé de ce que devrait être cette histoire. Mais comme je te le disais, la bande annonce me l'avait déjà laissé supposer. Quel dommage. Ce roman est une vraie splendeur !

Choupynette 30/12/2007 12:44

A voir ce film, et à lire les diverses critiques sur le livre, je sais que le premier ne vaut pas le second. A vrai dire, au sortir du film, j'étais submergée par l'émotion transmise par le personnage de Neville. Et puis, à froid je me suis rendu compte des limites de ce film.. dommage. Mais je lirai le livre, c'est sûr!

Nous sommes sociaux !