Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Haro sur les censeurs, les menteurs, les voleurs!

Publié par Choupynette sur 7 Octobre 2007, 17:17pm

Catégories : #Mon oeil!

Gros, très gros coup de gueule sur Y'a dl'a Joie! Après les auteurs ou les fans d'auteurs objecteurs de conscience et donneurs de leçons, les dignités offensées des voleurs et arnaqueurs!
Beaucoup d'entre vous connaissent  La lettrine d'Anne-Sophie. Ces derniers temps, Anne-Sophie s'est lancée dans une enquête concernant le parcours du combattant que doivent traverser les futurs écrivains. Elle découvre pour eux les chausses trappes et autres arnaques. 
Dans un de ses derniers billets, elle mettait en cause une soi-disant maison d'édition qui faisait payer les écrivains pour un service de prospection d'éditeurs. Mais pas de remboursement en cas d'échec...
Or, ledit "fournisseur de services" (gloups!) signale alors l'article à OB, qui s'empresse de fermer le blog... Depuis, heureusement, le "problème" semble réglé puisque  nous pouvons de nouveau lire Anne-Sophie. Mais quand même...
Tout cela en dit beaucoup, il me semble sur "l'honnêteté" du l'organisme incriminé!
On pourra écouter Anne-Sophie au micro de David Abiker sur France Inter demain matinà 9h45. Info modifiée, Anne-Sophie sera bien interviewée cette semaine, mais le jour n'est pas encore fixé...

Message original de lalettrine.com :

Il s’agit de [...]. Elle a un site en ligne vous informant qu’en échange d’une coquette somme (900 euros), si elle accepte votre manuscrit, elle s’engage à chercher pour vous un éditeur.

Comme je suis curieuse (mais oui), j’ai téléphoné à cette agence pour demander des explications. L’agent en question, [...], est charmant. Il m’a fait un véritable cours sur l’édition. Ayant pris des notes, je vous transcris son argument. Selon lui, « « dans 98% des cas, les auteurs n’envoient pas leur livre à la maison d’édition qui leur correspond ». Lui, agent, reçoit le manuscrit et décide s’il veut ou non le défendre (quand vous verrez sa stratégie, vous comprendrez qu’il aurait tort de se priver de votre texte). Il donne un délai de trois à quatre semaines. S’il accepte, il se donne deux missions : vous aider à corriger votre manuscrit si nécessaire et chercher un éditeur. S’il a le bonheur de vous en trouver un, son rôle est de défendre vos intérêts. Il touchera alors 10% de vos droits d’auteur. Selon lui, tout le monde est gagnant : vous n’avez pas perdu de temps à chercher un éditeur et lui touche une part de votre rémunération.

Mais, parce qu’il y a un « mais », évidemment, si l’agent ne trouve pas d’éditeur pour votre manuscrit, pas question de vous rendre vos 900 euros. M. [...] compare cet acompte aux honoraires versés à un avocat ! Donc, si personne ne veut de vous, l’agent vous proposera d’écrire un nouveau texte et se chargera de prospecter encore.

Quand je me montre surprise de devoir payer cette somme forfaitaire, il répond que c’est lui qui fait tout votre travail de démarchage ensuite il défend vos intérêts. Il ne va pas travailler gratuitement !

Je veux savoir alors quels auteurs il a déjà publiés et surtout chez quels éditeurs : « le succès des uns, me répond-il, ne fait pas forcément le succès des autres. Le rôle de l’agent n’est pas de se promouvoir à l’aide d’auteurs ». Il me semble que si au contraire. La réputation d’un agent, comme celle d’un éditeur, se fait grâce à son catalogue. Il est donc suspicieux que [...] ne veuille révéler de noms. Les autres agents le font. De plus, il est scandaleux de demander à un auteur de l’argent sans pouvoir garantir la publication de son livre.

Nombreux sont ceux parmi vous qui m’écrivent pour me demander des adresses d’agents. En cherchant sur Internet, c’est sur cette agence que l’on tombe. Ne vous laissez pas avoir car c’est sûr, elle acceptera votre livre, mais trouvera-t-elle un éditeur plus efficacement que vous, rien n’est moins sûr !

 

Commenter cet article

chiffonnette 10/10/2007 21:14

Je trouve cette histoire totalement dingue... On dirait que les agences immobilères font école dans le monde littéraire. Chpaeau à Anne-Sophie en tout cas.

Choupynette 10/10/2007 10:37

Gaelle, Chrisalain: Je trouve qu'OB est limite en effet. Principe de précaution d'accord, mais bon. Ils vont un peu vite pour ferme un blog jil me semble!

Gaelle 08/10/2007 17:25

Je n'en reviens pas qu'on puisse censurer un blog aussi facilement ! Comme ça, d'un simple clic. Sans même avoir à justifier son geste... vive la liberté d'expression, dites-moi ! Les pratiques d'overblog sont plus que douteuses sur ce coup-là, d'autant que la toile regorge de cons prêts à cliquer parce que tel ou tel propos leur fait un effet poil à gratter.

chrisalain 08/10/2007 14:53

mais de quoi se mele OB?? les 2 attitudes sont revoltantes!

Philippe 08/10/2007 13:27

tout le monde contre les méchants !!!!je plaisante, mais c'est quand même incroyable cette histoire !restons vigilants !

Choupynette 08/10/2007 14:11

Plus que jamais vigilants en effet!

Nous sommes sociaux !