Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


L'art des azulejos au Portugal

Publié par Choupynette de Restin sur 14 Août 2007, 16:43pm

Catégories : #Arts et Lettres

Je vous avais promis quelques chroniques spécifiques sur des choses m'ayant particulièrement plu lors  de notre voyage au Portugal. Les azulejos (prononcez azulejouch) en font partie.


La "petite pierre polie" (de l'arabe az-zulaïj) ou azulejo, fut introduite par les Maures dans la péninsule ibérique.
Assemblés en panneaux, les azulejos lambrissent les intérieurs, courent en frise sur les terrasses, dématérialisent les murs, habillent les maisons et proposent dans les églises une traduction picturale des évangiles et les prémices d'un paradis clair. Ils témoignent d'un art de vivre typiquement lusitanien, où la disposition des espaces, le sens de la lumière et l'utilisation de la couleur sont un viel héritage mauresque.

 

Au XVIème siècle Séville en est le grand centre de production, les couleurs sont séparées, pour éviter le mélange pendant la cuisson, soit par une "corde sèche" (mélange de graisse et de manganèse remplissant une rainure), soit par de simples arêtes en relief. C'est au palais royal de Sintra, construit vers 1500 sous le règne du roi Manuel Ier que nous pouvons voir ces azulejos, les plus anciens connus au Portugal. Certains sont polychromes, d'autres  uniquement bleus et blancs. Les formes géométriques le disputent aux dessins d'inspirations florales.

LIsbonne
Azulejos dans le baptistère du monastère Saint Jérôme, Lisbonne

Jardins, palais, églises s'habillent de bleu, mêlant érudition et gouaille populaire : les fables de La Fontaine ornent le cloître de São Vicente, les décors exotiques du palais de Queluz convoquent tous les représentants de l'empire disparu; allégories mythologiques, païennes, burlesques et inquiétantes du palais Fronteira; symbolique franc-maçonne de la brasserie Trindade où l'on mange divinement bien pour un prix tout à fait raisonnable dans un décors typiquement portugais...


Allégorie du printemps, Brasserie Trindade


Trompe-l'oeil, lumière celeste, mise en abîme : aujourd'hui le port de Lisbonne et ses cuirassés sont à jamais figés sur l'esplanade de Santa Luzia, de même que les tanks sur les murs des casernes de Belém.


Alors, c'est-y pas beau tout ça?


Commenter cet article

L
Oui c'est très joli les azulejos, j'aime beaucoup aussi :-)
Répondre
C
Te revoilà!! bon retour sur la blogosphère!
M
Bonjour Madame Choupynette, Merci pour cet exposé sur les azulejos. C'est rigolo, pendant nos vacances nous avons pu admirer quelque chose de similaire au chateau de Suscinio (Morbihan). Ils ne s'agissait pas de fresques murales, mais de pavements faïancés datant du XIVème siècle qui recouvraient le sol de la chapelle. A bientôt.
Répondre
C
Merci Monsieur Kiki de cet apport culturel... J'aime beaucoup toutes ces dcorations à base de faïences.a très bientôt
A
Si si c'est très beau et puis quelle culture, Choupy ;)
Répondre
C
Merci Merci! :o) Pas difficile d'avoir de la culture quand c'est si beau....

Nous sommes sociaux !