Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Douze fois chéri

Publié par Choupynettte de Restin sur 16 Juillet 2007, 16:14pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce livre. Le titre ne me plaisait pas trop, mais la quatrième de cuiverture et les commentaires glanés ici et là sur des forums étaient assez bons. Donc, pour avoir mon joli sac offert par les éditions Le livre de Poche (info donnée par Valdebaz, merci Val!!), j'ai acheté ce bouquin ainsi que L'ange de l'abime de Pierre Bordage. JE découvre donc deux nouveaux auteurs inconnus au bataillon, du moins en ce qui me concerne! Car, figurez-vous que je me suis aperçue à l'occasion de cette petite virée en librairie, que la très grande majorité des livres sur ma LAL sont dans des éditions telles que 10/18, Gaïa, Folio, etc... mais rien chez Livre de Poche. Diantre! J'ai donc fureté.
Douze fois chéri
Douze fois chéri nous expose l'histoire de Verity, veuve depuis 8 ans, mère d'un garçon de 10 ans, et chef d'une entreprise nommée Douze fois chéri dont le concept est le suivant : offrir pour douze mois des cadeaux à un nouveau né. Chaque mois, l'enfant et la mère reçoivent des cadeaux en rapport avec l'évolution du bébé, et de l'année. La structure de la narration reprend exactement le concept de l'entreprise de Verity, puisque les chapitres représentent des mois. Tout commence en février, jour de la St Valentin et accessoirement anniversaire de Verity. Elle rencontre Hank (c'est nul ce nom!!) et en tombe amoureuse. Mais tout ne sera pas facile pour ces deux-là, loin s'en faut.

Sans en faire le roman de l'année, ni même la lecture du trimestre, j'ai beaucoup apprécié ce livre. Il évoque beaucoup des difficultés que rencontrent les femmes actives de nos jours, et les couples face aux attentes de la société. Elever seule un enfant, devoir être parfaite en toute circonstance... Verity est complexée par ses formes, et aussi un peu par son âge car, et c'est là un des ecueils principaux que renctontre le couple Verity-Hank: il  a dix ans de moins qu'elle. Comme beaucoup de femmes, elle est donc très peu sûre de son sex-appeal, de sa capacité à conserver cet homme qui lui n'est vraiment pas mal du tout. Jalouse de ses anciennes conquêtes, elle pollue leur relation sans s'en rendre compte, par son insécurité affective. De son côté, Hank reste encore très "jeune" dans sa tête. Je précise que Verity a 43 ans. Et à cet âge-là, 10 ans de différence, pour le coup, ça fait une sacrée différence...

Ils se marient très vite, mais bien sûr tout n'est pas rose. Les insécurités des uns et des autres vont mettre à mal cette histoire qui commençait si bien. Jaquelyn Mitchard (aussi auteur de Plus profond que l'océan) a, je trouve, démontré avec une certaine sensibilité les difficultés rencontrées par ce couple: un mariage rapide, sans vraie période d'apprentissage des ce que je nomme les "us et coutumes" de l'Autre, le regard des autres qui n'est pas étrangers à certaines des disputes, l'adaptation d'un enfant à ce nouveau père, etc...

Les incompréhensions seront donc multiples et mettrons en péril leur union. Ce que j'ai apprécié, c'est la capacité de l'auteur à ne pas vouloir nous faire pencher à tout prix du côté du personnage principal, Verity. Evidemment, on sent bien qu'elle préfère Verity, mais  au final, chaque personnage apprend sur lui et sur l'autre, sans jamais renier sa propre personnalité. 

Un agréable lecture de vacances (un bon pavé de 700pages quand même!).

Commenter cet article

Choupynette 02/10/2007 19:07

Bonsoir Babylone!Je ne crois pas qu'il s'agisse vraiment d'un roman à l'eau de rose, mais vous vous en apercerez certainement! C'est une agréable lecture sur la vie d'une femme, partagée entre ses aspirations et sa vie de couple. On est loin de Barbara Cartland et consorts!

Babylone 02/10/2007 17:55

Bonjour !Alors que j'étais à la recherche sur Google d'informations sur Douze fois Chéri que je suis actuellement en train de lire (je suis tellement intriguée par ce livre que je cherche en réalité à en connaître la fin !), je suis tombée sur votre article très intéressant et très fidèle à ma lecture.Un grand merci car désormais, j'attendrai d'avaler les 700 pages pour connaître la fin (que j'espère heureuse...), 700 pages qui ne sont pas réellement un obstacle... même pour quelqu'un comme moi qui n'est pas une mordue de romans à l'eau de rose... (qui finissent mal).A bientôt !

Florinette 16/07/2007 18:43

Ça me donne envie tout ça, sauf les 700 pages, mais bon, comme c'est l'été il faut en profiter, enfin peut-être pas cette année, car je vais entreprendre la saga des émigrants qui comporte, quand même, 8 volumes !!!! ;-)

Nous sommes sociaux !