Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La Comédie du livre

Publié par Choupynette de Restin sur 20 Juin 2007, 12:28pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Montpellier a aussi son festival de l'écriture et de la lecture.  La Comédie du livre, du nom de sa célébère place, aussi surnommée l'Oeuf par nous autres autochtones. C'était le week-end de la fête des mères.
marquepage.jpg

Vous vous doutez bien que votre servitrice ne pouvait pas ne pas y aller. Me voici donc partie, avec Mamouchka, Soso et Margoulette, flanant autour des stands. Nous avons vu Richard Borhinger, très locace, racontant ses histoires dans la savane africaine. J'ai été "alpaguée" par le parolier de Dalida, Mireille Matthieu et... Bernard Ménès, mais vraiment, ça ne me disait rien.
J'ai par la suite repéré que Mémona Hinterman, l'excellente reporter de guerre, accessoirement présentatrice du JT de 23.00 de France 3 comme remplacante (et quelle remplaaçante!!), était présente. Elle présentait son livre, Tête haute, dans lequel elle décrit son parcours. Fière de ses racines Réunionaises, elle se revendique fille de la République. La rencontre pour dédicacer son livre a été courte, mais j'ai retrouvé la journaliste telle que je l'imaginais à travers ses passages à l'écran et ses reportages. Nous avons discuté avenir de la République, situation au Liban. Malheureusement, je ne peux vous montrer la dédicace car je n'ai pas le livre...
memona.gif

A côté d'elle, Christian Combaz (dont le livre est dans mes futures lectures, vous l'avez vu dans le module "Bientôt"), présente ses nombreux ouvrages, dont celui sur Léonard de Vinci. Là, évidemment, on est bien loin des élucubrations Dan-Brownesques. Il s'agit des "confessions" de l'écrivain, racontant sa vie, ses déboires. Une rencontre là aussi très intéressante. J'ai eu droit en prime à un dessin de Léonard... sympathique!
combazdedicace-copie-1.jpgMalheureusement, tout ne fut pas de cet acabit. En effet, j'aperçois de loin Joseph Joffo, l'auteur plus que célèbre du Sac de billes; Margoulette m'ayant fait savoir qu'elle souhaitait lire cet ouvrage, j'ai bien sûr sauté sur l'occassion. Et, là ça commence moyen, puisqu'à écouter Joseph Joffo, j'ai l'impression d'entendre un commercial me vantant son produit. certes les cyniques diront qu'un livre c'est un produit, culturel soit, mais un produit tout de même. Ce n'est pas mon avis. Mais passons. Il dédicace les ouvrages (toute la série d'Un sac de bille, avec en prime l'histoire de sa mère (Anna et ses violons), ainsi qu'un autre livre). Absente à ce moment là, je n'ai su qu'après ce qu'il s'était passé. Explication. Une pastille était collée à l'arrière des livres, là où est inscrit leur prix. Mamouchka s'en aperçoit, mais Joffo rétorque que ce n'est rien... Bien. Paiement effectué (60 €uros tout de même), on décole les étiquettes et que voit-on? Que les livres ne valent pas 20 € chaque, comme il nous l'a dit, mais 15 € et même 12€ pour l'un d'entre eux!!!  Cela fait donc une différence de 13€ que Mamouchka s'empresse d'aller lui réclamer. Il ne feint même pas l'étonnement, et rend, grand seigneur 10 €, car vous comprenez il n'a pas la monnaie. Autant vous dire que je suis écoeurée. Vraiment. Je trouve ce procédé indigne.


Commenter cet article

Laurence 30/06/2007 14:31

De retour d'une semaine de vadrouille, je découvre ton billet aujourd'hui. Première réflexion : Tu étais à la comédie !! Mais on aurais pu se voir !! ;-( C'est ma jolie ville aussi. ;)Pour Borihnger, j'ai pu l'approcher et j'ai été assez fascinée par le personnage.Quant aux procédés de Joffo c'est proprement scandaleux !!!! Quel honte ! Et puis ce n'est pas une personne qui a du mal à finir les fins de mois. ça veut dire quoi ces comptes d'apothicaire sur le dos des lecteurs, ceux qui le font vivre. Je ne l'avais jamais lu et je crois que je ne m'y essaierai pas de sitôt.

Choupynette 01/07/2007 18:31

Je me suis fait la même réflexionque toi... après coup!! je voulais assi voir JoAnn et j'ai lamentablement raté l'occasion!!cest vrai que Borhinger est vraiment un sacré personnage.quant à Joffo... no comment! :o))

Nanne 29/06/2007 22:10

Je viens de lire ton article sur ta rencontre avec des auteurs au cours du festival "La comédie du livre" et j'avoue que je suis déçue du comportement de Joseph Joffo. Voilà un auteur que j'apprécie pour ses livres si personnels, empreints de souvenirs d'enfance, de bonheurs, de joies mais aussi de mélancolie. J'ai pleuré sur "Le sac de billes". J'ai aimé "Agates et calots". Franchement, cela ne "transpire" pas dans ses écrits. J'ai d'autres livres de lui. Je vais attendre un peu avant de les commencer ...

Choupynette 01/07/2007 18:32

Perso, je suis pas encore prête à lire un de ses livres... dommage car je sais qu'ils sont bien. mais on ne me fera ps dire le que le bonhomme est bien!!!

anjelica 25/06/2007 14:26

Bon, je voulais te taquiner un peu mais je ne vais pas faire cela pour débuter la semaine !!!Je partage ton indignation en ce qui concerne les pratiques de MR JOFFO !

Alain-anjalika 24/06/2007 20:13

Coucou !! décidément même avec les écrivains il faut être sur ses gardes en permanence !! A qui peut-on vraiment faire confiance ? en tout cas, certains peuvent garder leurs écrits …. vains !! lol Voilà pourquoi je préfère les anciens !Caresses à la petite Cerise couleur mirabelle !Bonne soirée et à bientôt

yueyin 22/06/2007 23:04

Je sus comme flo, je trouve qu'une fois écrit le récit de ton aventure ne rend pas ton indignation orale (musky en est plus proche)... blague à part... le (abominable) joffo a fait un mauvais calcul il serait bientôt has been que ça m'étonnerai pas...(en tout ca fini la cote sur les blogs :-))

Choupynette 23/06/2007 11:04

Oui c'est vrai... je suis moins rude!

Nous sommes sociaux !