Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


#Série : Lyykeland/State of Happiness

Publié par Choup sur 27 Septembre 2022, 08:43am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

#Série : Lyykeland/State of Happiness

Lykkeland, série télévisée norvégienne en deux saisons de huit épisodes, a remporté le prix du meilleur scénario et celui de la meilleure musique au festival Canneséries 2018. La première saison est visible sur arte.tv

Nous y suivons plusieurs personnages vivant à Stavanger dans les années 1960, petite ville norvégienne où le poisson est roi, mais l'industrie liée à cette ressource se porte mal. La conserverie Nyman est en grande difficulté. Les Nyman, une famille riche, sont parmi les protagonistes de Lyykeland: notamment Frederik, le père qui fait ce qu'il peut pour sauver l'entreprise, le fils Christian est plongeur, mais le personnage principal à mon sens de cette série est Anna, fille de fermiers assez pauvres, et qui est la fiancée de Christian. Grâce aux Nyman, elle a été embauchée comme secrétaire auprès du maire de la ville. Nous suivons également Toril, jeune femme rejetée par la communauté car elle a décidé de garder l'enfant de sa relation non mariée avec un Américain travaillant pour Shell, qui a précipitamment quitté le pays. Et c'est bien là tout le ressort de la série: les Américains...et le pétrole!

Lyykeland, nous donne à voir l'arrivée du pétrole et tous les enjeux autour du forage, de l'exploitation et bien sûr des revenus liés à cette matière première. Christian est plongeur sur une plateforme d'exploration, il est donc aux premières loges, de même qu'Anna qui est dans la confidence (puisqu'elle suit les réunions et écrit les compte rendus) des tractations, découvertes et négociations avec les Américains, le père de Christian y voit une opportunité pour se reconvertir.

Lykkeland est une série vraiment bien faite, avec des personnages nuancés (même si certains développements sentimentaux sont assez prévisibles), qui recrée toute une période d'effervescence, de choc des cultures entre les Américains tout pour le profit, et les Norvégiens très attachés au principe d'équité et d'intérêt général. On assiste aux questionnements existentiels: vendre l'exploitation familiale depuis des générations pour un peu d'argent et la possibilité d'aller ailleurs, et se sortir de la misère? Qui doit profiter de l'exploitation de la ressource? La place très forte de la religion, assez austère et rigoriste sur place peut-être se concilier avec l'arrivée de ces Américains "dévergondés"?

Huit épisodes bien rythmés, et si comme je le disais, certains aspects de l'intrigue sont attendus, Lykkeland reste une très agréable série, dépaysante. De plus, quand on sait la situation dans laquelle nous sommes aujourd'hui, avec le réchauffement climatique etc, on regarde avec un autre oeil cet engouement pour l'extraction du pétrole...

Commenter cet article

K
Argh, trop à faire, j'ai lâché après qq épisodes, dommage. Pourtant j'aimais bien.
Répondre
C
ah oui c'est bien, je confirme! j'attends de voir si Arte met à disposition la deuxième saison...

Nous sommes sociaux !