Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Pastel - Olivier Bleys

Publié par Choup sur 6 Juin 2022, 08:06am

Catégories : #Ma bibliothèque

Au milieu du XVe siècle, en Albigeois, Simon est compagnon dans l'atelier de teinture de son père. Selon l'usage du temps, l'enseigne «Au caméléon» pratique une seule couleur : le rouge. A la suite du vieux maître, le compagnon se destine à devenir teinturier d'écarlate. N'est-il pas « rouge jusqu'à la figure », avec cette tache de vin sur le visage? Mais voici que Simon fait la connaissance d'un riche marchand de pastel, Joachim Fressard, qui l'initie au bleu : cette rencontre et l'appel mystérieux ressenti devant une madone peinte d'azur dans une chapelle perdue dans la forêt, persuadent le compagnon d'abandonner les cuves familiales pour se lancer dans la teinture au bleu de pastel. Mais Fressard est un arriviste, qui ne recule devant rien pour s'élever dans la société, ni le mensonge, ni le  meurtre. 

Après la biographie de Rembrandt, c'est le deuxième livre que j'avais pris dans la sélection de ma médiathèque autour du thème de la couleur. Olivier Bleys conte ici l'histoire d'hommes dont la couleur est la passion et/ou le moyen de faire fortune. De fait, si vous cherchez un livre sur la culture du pastel dans ses détails, ce n'est pas ce roman-ci qu'il faut choisir. Au final on en apprend assez peu sur la plante (de son nom latin isatis tinctoria, alternative bien moins coûteuse que le lapis lazuli, une pierre importée d'Orient). Pastel est plutôt un roman à rebondissements sur la passion de la teinture, la quête du bleu parfait, divin, pour Simon (à ce titre certaines pages sur les divers essais réalisés pour retrouver ce bleu surnaturel de la madone sont intéressantes), sur l'ambition démesurée d'un homme vil, les relations entre les différents membres de la corporation, la politique, les marchandages entre teinturiers et drapiers etc. Accessoirement, il y a aussi une histoire (j'ose à peine dire d'amour) entre Maguelonne l'épouse trop longtemps sans enfants de Fressard, et Simon.

Si le roman est plaisant à lire, j'ai apprécié une bonne partie de sa lecture, certaines choses sont quand même agaçantes. Simon est un personnage pas franchement aimable, à la limite, on aurait pu accepter, mais si il fait montre d'obstination sur certaines choses, il est d'une naïveté qui frise la bêtise sur d'autres. Certains rebondissements sont invraisemblables, et il y a manifestement eu un problème de relecture puisque la chronologie est par moments hasardeuse (une action se passe en 1449, puis le chapitre suivant on nous dit que cinq années ont passé...et on est toujours en 1449!). Ou encore l'enfant de Simon qui à "à peine un an" sait déjà parler... comment dire...L'homme n'avait manifestement pas d'enfants et n'en avait pas côtoyé de près avant d'écrire ce roman!

Au final, j'ai lu la fin en survolant un peu certaines pages.

Une lecture agréable mais qui se dégrade un peu au fil des pages, passée la moitié du roman. Pas mal, mais oubliable. Si quelqu'un a d'ailleurs un roman sur le même thème à me conseiller, je suis preneuse!

Et voici la plante en question, dont la couleur est tirée des feuilles :

Pastel - Olivier Bleys

Commenter cet article

A
Quelle lecture intéressante et originale ! Belle sélection de ta médiathèque autour du thème de la couleur. J'aime beaucoup ce choix de thème aussi d'ailleurs.
Répondre
C
oui, ils/elles font beaucoup d'effort pour trouver des thèmes sympa, et proposer des lectures/musiques/films qui permettent de découvrir plein de choses. Je lis du coup le roman de Guenassia sur Van Gogh...

Nous sommes sociaux !