Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le dernier mouvement - Robert Seethaler

Publié par Choup sur 23 Mai 2022, 11:42am

Catégories : #Ma bibliothèque

Après une dernière tournée aux Etats-Unis, le compositeur et chef d'orchestre Gustav Mahler rentre en Europe, mourant. Durant cette ultime traversée, le compositeur sur son fauteuil sur le pont du bateau se souvient.

Ce court roman de Robert Seethaler, que je découvrais à cette occasion est une belle lecture. Par petites touches, souvenirs éparpillés comme un mosaïque, l'auteur nous propose non pas une biographie en bonne et due forme, mais nous livre tout de même sa vision de Mahler. Un homme que la vie n'avait pas doté des meilleures cartes: enfant chétif au sein d'une fratrie de 14, Juif dans une Europe de plus en plus anti-sémite ("les caricatures de presse le représentaient comme une espèce de singe juif brouillon ou de diable sur ressort"), il deviendra l'un des plus grands compositeurs de son temps, dirigeant le très prestigieux Opéra de Vienne de 1897 à 1907. Opéra qu'il révolutionnera. (" Mahler bannit la claque, obscurcit la salle et abaissa la fosse de l'orchestre pour améliorer la vue sur la scène. Pour la première fois les pièces étaient représentées de manière à ce qu'on puisse en suivre l'intrigue. La musique, les textes, l'espace, les lumières et le jeu formaient un tout indissociable; se conjuguant pour produire du sens. [...] Et surtout il fallait voir ce petit Juif agité qui, par on ne sait quel miracle, avait réussi à discipliner le meilleur et le plus récalcitrant des orchestres au monde.")

Il épousera Alma, réputée plus belle femme de Vienne, et malgré l'amour réciproque, cette relation sera tumultueuse, et malgré leur séparation, elle sera à ses côtés jusqu'à sa mort. ("J'en ai assez. De tes humeurs, De tes maladies. De ton comportement dans le monde. Tes accès de fureur, ta jalousie, ton égoïsme sans bornes. Je suis tombée amoureuse d'un enfant, mais une femme a besoin d'avoir plus qu'un enfant à ses côtés.") Mahler sera profondément meurtri et marqué par la mort de leur fille Maria, à 5 ans, de la diphtérie.

Robert Seethaler nous plonge dans cette vie faite de hauts et de bas, dans la psyché d'un personnage qui vraisemblablement n'était pas facile à vivre (la séance de pose avec Rodin est à se tordre), sûr de son talent, de sa supériorité artistique. Certaines pages sont magnifiques (sur la nature), bouleversantes (sur la mort de Maria). Une belle lecture, et qui donne envie de réécouter les oeuvres de Mahler. Et de lire d'autres romans de cette auteur.

"Non on ne peut pas raconter la musique, il n'y a pas de mots pour ça. Dès qu'on peut décrire la musique, c'est qu'elle est mauvaise."

L'avis d'Anne.

A écouter la chronique d'Anna Sigalevitch dans Classic and co sur Inter, et qui m'avait donné envie de lire le roman.

Commenter cet article

D
Bonjour Choup, c'est un livre que je compte lire car j'ai aimé les deux précédents de cet auteur. Bonne journée.
Répondre
A
Quel homme, ce Mahler ! Qui n'a pas été reconnu à sa juste valeur de compositeur de son vivant. Alma a épousé après lui Walter Gropius et elle perdra aussi la fille de ce mariage, morte de maladie. Elle non plus n'a pas été épargnée... Je ne peux que te conseiller de lire Le tabac Tresniek. De mon côté, il me reste deux livres de Seethaler à découvrir.
Répondre
C
je l'ai noté, je compte bien le lire!!
A
Pourquoi pas, j'avoue ne rien connaître de la vie des compositeurs.
Répondre
C
moi pareil...comme quoi ce n'est pas un frein au plaisir de lecture!
A
C'est Le tabac Tresniek que je dois lire depuis longtemps de cet auteur ! Enfin, c'est un auteur qui visiblement vaut le détour. Il faudrait que je saute enfin le pas !
Répondre
A
C'est une lecture très tentante. Et j'ai beaucoup aimé deux romans précédents de l'auteur.
Répondre
C
j'ai noté le Tabac Tresniek, qui semble faire l'unanimité!

Nous sommes sociaux !