Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Songe à la douceur - Clémentine Beauvais

Publié par Choup sur 8 Janvier 2022, 10:43am

Catégories : #Ma bibliothèque, #ma bibli jeunesse, #coups de coeur

songe à la douceur clémentine beauvais sarbacane eugène onéguine

Librement inspiré de l'oeuvre d'Alexandre Pouchkine, Eugène Onéguine, Songe à la douceur est un roman publié chez Sarbacane (jeune adulte), que j'ai découvert de manière inopinée pendant les vacances de noël. En effet, à la médiathèque étaient proposés des bonnets de noël surprise. Le concept: dans un bonnet de père noël, on trouve un cd, un dvd et un roman. On connaît le thème, mais pas les titres choisis par les bibliothécaires.

J'avais choisi "cocooning". Au départ, déception: la BO de La Boum et le dvd de Dirty Dancing ne me faisaient pas du tout envie. Puis j'ai vu le roman, avec cette référence à Pouchkine, et j'étais intriguée.

Voilà l'histoire sous la plume de Clémentine Beauvais: la soeur de Tatiana est amoureuse de Lensky. Ils vivent le parfait amour adolescent au coeur de l'été. Eugène est l'ami blasé, cynique et orgueilleux de Lensky. Il rencontre Tatiana et ils passent du temps ensemble pendant qu'Olga et Lensky se content fleurette (voire plus). Ils développent une relation amicale, mais très vite Tatiana ressent plus que cela, et finit par écrire à Eugène. Flash forward dix ans plus tard dans le métro parisien où Eugène et Tatiana se rencontrent fortuitement. On comprend que la réponse d'Eugène ne fut pas celle attendue et que c'est la première fois qu'ils se revoient depuis ce fameux été. Le relation reprend de plus belle, mais va-t-elle cette fois aller au bout?

Disons-le tout de suite, je me suis régalée à lire Songe à la douceur! Clémentine Beauvais réussit le pari d'écrire un roman réjouissant, prenant, malin comme tout, une histoire d'amour contrarié. Je n'ai jamais lu Eugène Onéguine (mais ça me donne envie de m'y pencher bien sûr) donc je ne pourrais pas vous dire si c'est fidèle. Beaucoup d'humour, de perception dans les tensions amoureuses, des atermoiements, des hésitations et des doutes. La forme est originale: un roman en vers, à la typographie éclatée. Dans les premières pages je me suis dit "moui, tout ça pour ça...", puis Clémentine Beauvais exploite à fond ce parti pris de la forme, et cela donne des passages absolument savoureux. Qui plus est, la narratrice apporte son point de vue par moments, ses petits commentaires, ce n'est jamais intrusif mais toujours à propos.

C'est pertinent, poétique, beau et triste, avec je le disais de l'humour, de l'auto-dérision, une réflexion aussi sur nos choix de vie, nos envies,  nos passions et nos déceptions. C'est assez cru par moments, c'est juste surtout et jamais mièvre. J'avais hâte de retrouver les personnages et l'écriture de Clémentine Beauvais, et après des mois de disette littéraire, c'est dire! A découvrir!

Songe à la douceur - Clémentine Beauvais

Commenter cet article

L
J'ai apprécié sans plus, mais j'avais lu "Eugène Onéguine" avant et n'ai rien compris (enfin, je n'ai pas compris pourquoi il était si bien et si fondateur).
Répondre
C
Ah bon? il va vraiment falloir que je le lise alors... quand ça m'arrive, de trouver un "chef d'oeuvre" quelconque, je me sens toujours un peu prise en défaut...
A
Un très beau titre, et j'aime beaucoup l'extrait en photo.
Répondre
C
Vraiment un régal de lecture, pertinent et drôle, sans jamais tomber dans le mièvre.
A
Il est dans ma PAL, suite au billet d'Anne d'ailleurs, mais je voudrais lire Eugène Onéguine avant.
Répondre
C
Eugène est dans mes projets désormais évidemment. ;)
A
Je l'ai lu il y a deux ans parce que je voulais le lire avec mes élèves (poésie, slam...) et j'ai adoré ! Je le refais cette année. Du coup, j'ai lu Eugène Onéguine, aussi un roman en vers. Si cela t'intéresse, je te conseille Signé Poète X d'Elisabeth Acevedo, un roman jeunesse (du moins officiellement) lui aussi en vers libres et traduit de l'américain par... Clémentine Beauvais. Un beau roman d'initiation et un beau personnage d'adolescente.
Répondre
C
Merci de ton conseil Anne! je le note!

Nous sommes sociaux !