Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Parvana - Nora Twomey

Publié par Choup sur 6 Janvier 2022, 10:22am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Parvana est une jeune fille vivant en Afghanistan sous la loi talibane. Son père Nurullah a été amputé d'une jambe lors de la guerre contre les soviétiques. Auparavant, il était professeur, mais sa blessure l'a réduit à vendre le peu de bien qu'ils possèdent. Après une altercation avec un homme auquel Nurullah refuse de marier Parvana, il est enfermé, laissant sa famille dans une situation désespérée. En effet, le fils aîné est décédé, le seul garçon restant, Zaki, n'a que 2 ans. Or sous la loi talibane, les femmes n'ont pas le droit de sortir de leur domicile sans être chaperonnées par un homme. La famille est donc pour ainsi dire promise à la mort. Parvana décide donc en désespoir de cause de se couper les cheveux et de se faire passer pour un garçon.

Très beau sur la forme avec des couleurs magnifiques, et une dualité du style de l'animation entre la réalité et les histoires que Parvana raconte à son petit frère Zaki, Parvana est un film déchirant sur l'oppression des femmes par les hommes. L'enfermement permanent, l'absence totale d'espoir.

Nora Twomey, qui s'est appuyée sur les témoignages de réfugiés au Pakistan, retranscrit magnifiquement la peur permanente, la terreur que font régner les Talibans; elle illustre la différence - l'abyme qui existe entre les conditions féminine et masculine dans ce pays. Le bonheur de la liberté éprouvé par Parvana sous ses habits de garçon, l'envie de sauver son père, sa lutte farouche envers et contre tous. Ce qui m'a un peu étonnée, c'est l'absence totale d'amis, de voisins dans le monde de Parvana. Peut-être est-ce un choix pour illustrer de manière plus criante l'isolement des femmes et des filles dans cette société.

Parvana est un très beau film, en tout point bouleversant, d'une grande maîtrise technique, et d'une terrible actualité.

Commenter cet article

A
Je l'ai raté ce film quand il est passé au cinéma. Il me tentait beaucoup pourtant. J'espère qu'il y aura une autre occasion !
Répondre

Nous sommes sociaux !