Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

joséphine baker catel bocquet

C'est en chouinant commentant chez Kathel sur le fait que j'étais sur une mauvaise passe niveau lecture, que je me suis rappelé cette biographie. En effet, aucun des romans que j'ai eu dans les mains ces derniers temps n'a trouvé grâce à mes yeux. Grosse déception avec La promeneuse d'oiseaux de Didier Decoin dont j'avais adoré Le bureau des jardins et des étangs, puis pas passionnée par La vie rêvée de Rachel Waring de St. Benatar ni par roman écologique dont le titre m'échappe. 

Catel et Bocquet dont ce n'était pas la première collaboration proposent ici une très touffue, très complète biographie de celle qui dit fureur durant les années 1920, qui fut aussi très engagée durant la seconde guerre mondiale, et qui par la suite utilisa sa fortune pour accueillir des orphelins du monde entier.

De sa naissance en 1906 et sa jeunesse aux Etats-Unis à sa mort en Joséphine a eu une vie bien remplie. Elle a fasciné Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans les années 1930, Joséphine s'impose comme la première star noire à l'échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d'Alexandrie à Londres. C'est toute une époque qui revit sous nos yeux. Dotée d'un caractère bien trempé, d'un sacré humour, Joséphine Baker est un personnage sacrément attachant et cet album lui rend un fort bel hommage.

 

 

Tag(s) : #Ma bibliothèque, #album
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :