Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Bodyguard - Jed Mercurio

Publié par Choup sur 1 Décembre 2020, 14:14pm

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

bodyguard série richard madden keeley hawes

Les séries britanniques, j'adore. Des mini-séries ou des plus longues sur plusieurs saisons. Peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse, n'est-ce pas! Bodyguard, avec Richard Madden (le Robb Stark de Game of thrones) et Keeley Hawes moins connue en France mais excellente, vient d'être diffusée sur France 2, et j'ai adoré. Attention, ça va divulgâcher (mais je vous préviens, promis)

David Budd (R. Madden) est un ancien militaire devenu policier. Il est affecté à la protection de la ministre de l'Intérieur Julia Montague (K. Hawes). Manifestement victime de stress post-traumatique (même s'il le nie), il n'est pas particulièrement fan de  Montague, bien connue pour ses positions va-t-en-guerre. Rapidement, la ministre est victime de tentatives d'assassinat. Et tout aussi rapidement, une liaison voit le jour entre les deux.

Si vous ne voulez pas en savoir plus, arrêtez de lire! Sachez juste que c'est une très bonne série autant du point de vue du scénario, parano à souhait (même si il y a une ou deux facilités), du rythme, que du jeu d'acteurs/trices. Et c'est une série intelligente sur le sujet du terrorisme et de la politique notamment.

Dès le début, la tension est là, avec D. Budd permettant de déjouer un attentat suicide par une femme, dans le train où il se trouve avec ses enfants. Cet épisode annonce la couleur: Budd est un soldat aguerri, mais pas un téméraire, on le sent avoir peur, et manifestement, il n'est pas un fan de certaines méthodes de la police. Avec cette ouverture, Jed Mercurio annonce la complexité de sa série, loin des clichés. Une série qui explore aussi bien la lutte contre le terrorisme du point de vue des policiers que des politiques qui s'en servent pour leurs propres ambitions.

Au plus près de la ministre, Budd peut observer les jeux de pouvoirs au sein du gouvernement, et entre la police et les services secrets. Avec lui, on suit aussi en filigrane la problématique des soldats rentrés de la lutte à l'étranger contre le terrorisme, leurs traumatismes si difficiles à reconnaître/traiter. La vie familiale détruite, la dépression. Leur haine des politiques qui les envoient au charbon sans plus d'émotion que s'ils étaient dans un jeu vidéo. Cet état de fait permet de faire de Budd un personnage que l'on sent sur le fil: en veut-il lui aussi à la ministre? Il cache des choses dans l'enquête sur les tentatives d'assassinat...

Avec le dénouement de la série, Jed Mercurio explore les collusions entre différents criminels: les terroristes avec la mafia locale, les policiers corrompus avec la mafia etc. Surtout, il nous met face à nos propres préjugés, notamment quand arrive la révélation sur le cerveau (je devrais plutôt dire la cervelle) du meurtre de Julia (car oui, elle finit par mourir malgré Budd).

Bodyguard est une série qui m'a tenue en haleine, j'ai beaucoup apprécié tous ses aspects, même si il y a une ou deux facilités scénaristiques (surtout une à la toute fin). Et Richard Madden, que je n'avais pas particulièrement remarqué dans GoT se révèle très bon acteur (et assez agréable à regarder, il faut bien le dire! et à écouter, j'adore son accent écossais).

 

Commenter cet article

A
J'ai v cette excellente série sur la 3 en Belgique et je n'ai pu m'empêcher de revoir la fin hier soir sur France 2. Les Britanniques ont le chic pour nous raconter des histoires intelligentes et bien ficelées !
Répondre
C
je viens de lire qu'une saison 2 pourrait être produite, mais pas avant la fin de l'année 2021...va falloir attendre!

Nous sommes sociaux !