Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait - Emmanuel Mouret

Publié par Caroline sur 6 Octobre 2020, 11:16am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

emmanuel mouret choses dit fait camelia jordana vincent macaigne niels schneider

Dans une maison à la campagne, proche d'Avignon, Daphné (Camelia Jordana) et Maxime (Niels Schneider) se racontent leur vie amoureuse. Ils ne se connaissaient pas avant cela, lui venait passer quelques jours chez un cousin (Vincent Macaigne) qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, cousin qui se trouve être son compagnon à elle.

C'était mal parti pour moi avec ce film. Déjà, parce que je n'étais pas allée au ciné pour le voir...mais m'étant trompée de séance, je n'ai pas pu assister à la projection de Josep. Je me suis laissée convaincre par l'employé du ciné qui m'a donc conseillé le film d'Emmanuel Mouret. Je n'y allais pas franchement avec enthousiasme, car je n'avais de lui (et avec lui) vu que Changement d'adresse, qui ne m'avait pas emballée plus que cela.

Et de fait, le début de Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait ne m'a pas rassurée. J'ai retrouvé son style (ou du moins ce qui me semble l'être): des dialogues très (trop) écrits, des acteurs qui ar-ti-cu-lent très bien, qui ont l'air un peu gauches dans leurs façon d'être, leurs déplacements devant la caméra. Avec des théories fumeuses et des tirades à rallonge. Un peu comme Mouret dans le film que j'avais vu à l'époque (2006 de mémoire, à la création de ce blog). Ca ne partait pas bien.

En plus, coup de fil manqué de l'école, gros coup de stress, je sors de la salle et y revient quelques minutes plus tard, et ce ne sont plus les mêmes personnages à l'écran, je ne sais pas de quoi on parle... Puis, je reprends le fil, les dialogues (et les acteurs ) semblent moins empruntés, et, si je puis dire, la magie opère.

Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait est un très, très joli film, délicat, sur la relation amoureuse. Sur nos actes, par toujours en accord avec nos dires. Les théories que l'on peut échafauder et qui s'écroulent ou sont écorchées par la réalité. Sur qui aime, qui ment et trompe. Qui est jaloux(se), qui laisse vivre. Les amours contrariées, les rendez-vous manqués, les comédies de sentiments, tout dans ce film nous parle de l'ambivalence, de la volonté d'être juste et honnête envers soi-même et les autres, et de l'extrême difficulté d'y parvenir. De vouloir être maître de ses sentiments, pour finalement n'en être que l'esclave.

De prime abord, certains actes des personnages pourraient entraîner le jugement, mais justement, Emmanuel Mouret sait montrer sans jamais juger, au plus près de ses personnages, les observant avec un certaine tendresse. Si l'histoire d'amour avortée de Maxime et Daphné pourrait pousser à l'amertume, Mouret ne tombe pas dans ce cliché-là, et évoque finalement la possibilité d'aimer plusieurs fois, plusieurs êtres concomitamment. Un film doux-amer sur les choix de vie, sur les rencontres et les possibles, porté par un casting parfait. Un coup de coeur.

Commenter cet article

I
Complètement d'accord avec toi, j'y suis allée plus pour accompagner une copine que parce qu'il me faisait vraiment envie, et j'ai eu du mal au départ avec la mise en scène trop "fabriquée". Et puis le charme a pris...
Répondre
C
"trop fabriquée", le terme est très bien trouvé!
K
Intéressant de découvrir ton changement d'avis (et tant mieux si le charme a opéré)
Répondre
C
oui, je suis moi-même assez étonnée de ce coup de coeur auquel je ne m'attendais pas du tout...et certainement pas en visionnant les premières minutes du film! comme quoi...

Nous sommes sociaux !