Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le Gang des Vieux Schnocks - Florence Thinard

Publié par Caroline sur 5 Mai 2020, 06:56am

Catégories : #Ma bibliothèque, #ma bibli jeunesse, #coups de coeur

le gang des vieux schnocks florence thinard gallimard scripto

Pour cette lecture jeunesse, un roman ado désopilant avec en héros et héroïnes, un groupe de « seniors » pas piqué des hannetons.

Le gang des vieux schnocks, écrit par Florence Thinard, est une lecture réjouissante, hilarante parfois. On y retrouve un quatuor qui ne supporte plus d’être traités comme des « vieux ». Quatre seniors qui ne s’en laissent pas compter ! Et ne supportent d'ailleurs pas le terme de "senior".

Florence Thinard crée des personnages hauts en couleurs. Il y a Victor, habillé de nippes, qui fait rimer humour et peinture sur des publicités un peu partout dans le quartier. Gisèle, aussi haute que large, ancienne commerçante, veuve très à cheval sur la politesse. Alfonso alias Papi Ferraille, anarchiste espagnol à l’accent à couper au couteau qui récolte tout ce qu’il trouve de métallique pour arrondir ses fins de mois.

La 4ème, la frêle Rose-Aimée, est celle qui va les réunir. Victor, Gisèle et Papi Ferraille lui viennent en secours alors qu’elle vient d’être victime d’un vol à l’arraché. Autour d’elle va se former le Gang des Vieux Schnocks dont l’objectif est double : piéger son agresseur, et venger les seniors de toutes les vexations dont ils sont victimes quotidiennement.

Ce Gang des Vieux Schnocks est l’occasion d’une réflexion sur le sort réservé aux personnes âgées. Une réflexion pleine d’humour. Florence Thinard m’a fait rire un sacré paquet de fois dans ce roman. Elle sait transmettre grâce à ses personnages leurs colères et leurs angoisses, la solitude aussi, ainsi que les ravages du marketing et du capitalisme débridé. Mais elle enrobe tout ça d’un humour ravageur, bien senti (les dialogues notamment) qui n'en fait jamais une lecture barbante bien au contraire. Leurs opérations commandos sont un pur régal.

Notre gang retrouve le jeune agresseur, Jules, et ils décident d’abord de le punir, façon travaux d'intérêt général puis la relation évolue…et une très belle amitié naît. Les vieux vont aider le jeune à reprendre pied.

Une super lecture, un roman qui parle d'entraide, de solidarité entre individus, entre générations. Un régal!

"- Et le pire? Vous savez ce que c'est le pire? fulmina Victor dont la colère attisée par le côtes-de-gascogne. Le pire du pire, c'est qu'on nous OUBLIE ! Oui, madame! Transparents ! Invisibles ! In-ex-is-tants ! Voilà ce qu'on est !

- C'est dégoulasse ! rugit Papi Ferraille, révolté. Qué on a travaillé comme des moules !

- Des moules ? s'étonna Gisèle. Ca ne bouge pas beaucoup, ces bêtes-là !

- No, pas des moules, des mulas ! Des ânes, quoi !"

Commenter cet article

G
Ah, ils ont du peps ces vieux schnocks
Répondre
C
ça on peut le dire!!
A
Un roman que mes ados ont aimé.
Répondre

Nous sommes sociaux !