Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


First Man - Damien Chazelle

Publié par caroline sur 30 Mars 2020, 08:18am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

first man damienc chazelle ryan gosling claire foy neil armstrong

Premier homme...sur la Lune. Vous le connaissez, au moins de nom: Neil Armstrong. Peut-être que comme moi, vous n'en savez pas plus que la fameuse phrase: "un petit pas pour l'homme, un bon de géant pour l'humanité" prononcée quand il posa le pied sur la surface du satellite de la Terre.

Dans ce très beau film, à la fois poétique et très "terre à terre", si vous me passez l'expression, Damien Chazelle, dont c'est le premier film que je visionne, nous fait vivre 8 années de la vie de Neil Armstrong, jusqu'à ce fameux mois de juillet 1969.

On découvre d'abord un pilote de très grand talent, et en cela la scène d'ouverture est juste fantastique. Il y pilote un X-15, un avion fusée hypersonique expérimental de vol suborbital, construit dans le cadre d'un programme de la NASA de recherche sur les vols à très haute vitesse et très haute altitude.  Une scène forte en émotions: visuelle et physique.

On découvre aussi un homme qui bien que pratiquant un métier extra-ordinaire, a une vie très ordinaire. Jusqu'à la mort de sa fillette de 2 ans, Karen, d'une tumeur au cerveau, en 1961 (ou 62). Un deuil terrible qui le hantera, jusqu'à son expérience sur la Lune.

Damien Chazelle filme Armstrong autant dans sa vie intime, avec sa famille, que dans son travail. D'abord sur le programme Gemini, puis le programme Apollo. On y rappelle le défi intellectuel et technologique invraisemblable que cela représentait à l'époque de la guerre froide et de la course à la Lune face à l'URSS.

Surtout, Chazelle montre à quel point cet exploit fut réalisé au prix de nombres d'accidents et de morts, dont des amis d'Armstrong. Celui-ci semble avoir une vision bien plus large de la conquête spatiale que le "simple" défi technologique, le côté "on fait la nique aux Soviets". Quelque chose de plus grand, pas forcément mystique, mais une autre vision sur notre vie. Les morts qui ont jalonné son parcours, en premier lieu celle de sa fille y sont probablement pour quelque chose. Un homme humble, intelligent, sensible.

Entre le quotidien et l'héroïque conquête de l'espace, Ryan Gosling (que j'aime toujours autant, depuis Drive, La faille ou encore The place beyond the pines) et Claire Foy (qui interprète l'épouse d'Armstrong) montrent l'enthousiasme, la peur terrible de la mort, le sang-froid, l'angoisse. Autour d'eux, une galerie d'acteurs à l'unisson, on y découvre tout un univers, certaines scènes ont d'ailleurs été tournées à la NASA.

Un film diablement émouvant, à la photo magnifique. Un coup de coeur indubitablement.

 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !