Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

les inconsolés minh tran huy roman

Présentation de l'éditeur: Entre Lise et Louis, la rencontre produit des étincelles dignes des romans et des films que la jeune fille, rétive aux renoncements de l’âge adulte, confond parfois avec la vie.

Leur histoire – le premier amour – se déroule tel un conte. Mais comme dans un conte, elle est rapidement minée par la petite musique de l’enfance mal aimée, le refrain des rapprochements impossibles, des différences infranchissables. Et bientôt la nuit des malédictions envahit le rose des rêveries romantiques.

Bon. Très prometteur, un peu grandiloquent ce résumé...et bien c'est un peu ce que j'ai ressenti à la lecture: prometteur, mais qui ne tient pas ses promesses. Grandiloquent...qui aime se lire. Comme quelqu'un s'écoute parler. Minh Tran Huy est critique littéraire, et cela se sent, clairement.

Je l'admets, ces lignes sont sévères. J'ai lu ce roman relativement vite, mais je me suis surprise à de nombreuses reprises à lire les pages en diagonales (surtout sur la description de scènes de films, ou de légendes, de contes etc), je trouvais cela bavard. Et la dernière partie, avec la révélation notamment sur l'identité de l'Autre narrateur, elle aussi m'a semblé longue, bavarde.
Ceci étant dit, il y a également beaucoup de bonnes choses, notamment l'analyse sociologique : Lise est fille d'un immigré vietnamien (là aussi, je me questionne: pourquoi s'obstiner à ne jamais nommer le pays, alors que l'auteure sème des indications qui pointent clairement vers cette ancienne colonie française?), et d'une orpheline ayant eu une enfance difficile, tous deux ingénieurs. Très inférieurs donc en terme de classe sociale avec la famille de Louis, beau, riche etc. Il y a énormément de passages, de scènes très intéressantes de ce point de vue, sur leurs différences, sur le rapport à l'argent, à la réussite, à l'art etc.

Mais, mais, mais. Cela ne m'a pas emportée, loin de là. Si j'ai trouvé intéressant aussi, le parti pris de lier cette histoire avec les contes de fée, j'ai trouvé que ces Inconsolés (le titre colle parfaitement à l'histoire de tous ces personnages, principaux et secondaires) tournaient un peu en rond. Un ressenti très loin de ce que j'ai pu lire dans certains journaux et revues.

Tag(s) : #Ma bibliothèque
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :