Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Retrospective 2019

Publié par Choup sur 17 Janvier 2020, 13:30pm

Catégories : #Y'a d'la joie, #Ma bibliothèque

Retrospective 2019

Vu chez Papillon, ainsi que chez Autist Reading, le récap version améliorée. (j'ai toujours du mal avec les récap, best of et compagnie.) Une rétro uniquement axée sur les livres. Il faudrait aussi en faire une sur les films, mais j'avoue, j'ai un peu la flemme. On verra d'ici la fin du mois si j'y arrive!

1 - Ma première lecture de l'année
Je n’en sais rien ! Je ne publie pas au fur et à mesure que j’écris…donc un livre lu en janvier, peut être publié des mois plus tard… je ne peux donc citer que le premier ouvrage chroniqué dans ces pages : Dame Sei Shônagon et le samouraï - Françoise Kerisel & Sacha Poliakova. Une sorte de conte au Japon moyen-âgeux. Pas totalement convaincue.

2 - Le livre que j'attendais le plus
Un livre de martyrs américains de Joyce Carol Oates. J’ai dû attendre la traduction pour une question aussi basique et frustrante que mon budget bouquins, totalement famélique. La version en VO n’était pas disponible en bibliothèque, alors j’ai attendu la version française. Je n’ai pas du tout été déçue par ce magistral roman.

3 - Le livre dont l'écriture m'a éblouie
Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois. Eblouie n’est peut-être pas le mot (c’est vraiment très fort « éblouie »), mais le Goncourt m’a absolument régalée, c’est sûr.
J’avais aussi beaucoup aimé Les chasseurs dans la neige de Jean-Yves Laurichesse, capsule dans le temps sur la création du tableau éponyme de Bruegel.

4 - Le livre le plus bref que j'ai lu

Vigile de Haym Zeytoun, un récit prenant, émouvant, sur la semaine pendant laquelle le mari de l’auteure a été entre la vie et la mort après un infarctus.

5 - Mon plus gros pavé de l'année
Un livre de martyrs américains de Joyce Carol Oates.

6 - La plus belle couverture de l'année
Après l’enfer, t1 . dans le jardin d’Alice de Marie Meddour, album sur l’après guerre de Sécession aux Etats-Unis. J’attends avec impatience le tome 2.  

7 - Le livre le plus dépaysant de l'année
L’intégrale d’Aya de Yopougon de Marguerite Aboué et Clément Oubrerie. On ne présente plus (ou si ?) la jeune et indépendante Aya, qui vit dans la Côte d'Ivoire des années 1970, et tout son petit monde. Drôlatique, totalement dépaysant, féministe, humaniste. Une pépite de BD.

8 - La découverte d'un auteur
Taqawan de Luc Plamondon. Un coup de cœur, un livre hybride sur sa forme, remarquable, enrichissant. Une belle découverte.

9 - Le meilleur personnage de l'année
Lautrec de Matthieu Mégevand. Mon meilleur personnage de l'année... est un personnage historique parmi les très grands artistes de la fin du 19ème siècle/début du 20ème : j’ai nommé Henri de Toulouse-Lautrec. Un excellent roman biographique que je vous conseille vivement !

10 - Le livre le plus déstabilisant de l'année
UnPur d’Isabelle Desesquelles. Récit d’un homme racontant sa vie à partir de son enlèvement par un pédophile. Certainement une prouesse littéraire (c'est en tout cas ce que j'ai lu ici ou là, et je reconnais qu'il a fallu une sacrée dose de courage et d'endurance à l'auteure pour l'écriture) mais il m’a mise profondément mal à l’aise. Il a d'ailleurs rapidement quitté mon domicile.

11 - Le livre le plus original de l'année
Le dernier thriller norvégien de Luc Chomarat.  Je n’ai pas l’impression d’avoir lu de roman vraiment très original dans sa forme. Mais ce pastiche de Chomarat avait une fantaisie réjouissante et jubilatoire.

12 - Le livre le plus instructif de l'année
Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin d’Emilie Plateau sur la vie injustement méconnue de la première femme, en l’occurrence jeune fille, Noire qui refusa de laisser sa place à un Blanc dans un bus dans le sud des Etats-Unis, 9 mois avant Rosa Parks. Une bd totalement nécessaire, puisqu’elle aborde les luttes intersectionnelles à travers l'histoire de cette femme.

13 - Le livre le plus émouvant de l'année
L’amour après, de Marceline Loridan-Ivens Un beau livre, plein d 'amour, de résilience.

14 - Le livre le plus drôle de l'année
Edmond de Léonard Chemineau, adaptation BD de la pièce d’Alexis Michalik. Totalement réjouissant. J’aurais pu aussi citer à nouveau le Chomarat, ou Pension complète de Jacky Schwartzmann, pas mal non plus dans le genre humour très noir.

15 - Le livre qui sort de mes habitudes
La brigade des chasseurs d’ombre – Wendigo, de Chrysostome Gouriot, de la SF. Mon premier roman de ce genre depuis des années. Un très bonne surprise. J’ai beaucoup aimé cet univers créé par l’auteur pour ce premier roman.

16 - Le livre que tout le monde a aimé... sauf moi
La neuvième heure d’Alice McDermott, encensé, il a reçu un prix (Femina étranger 2018) et je m’y suis passablement ennuyée.

17 - Le livre lu sur les conseils de quelqu'un
Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah. C'est plutôt l'auteure qui m'a été recommandée il y a des années par mon amie et ex-blogueuse Anjie. Cette année j’ai sauté le pas, avec son dernier roman en date. J’ai énormément aimé sa plume, sa délicatesse et sa justesse.

18 - Le plus beau titre de l'année
L’horizon qui nous manque de Pascal Dessaint. Pas beaucoup de titres qui m’ont vraiment semblé « beaux », mais celui-ci a une poésie, une désespérance qui me touchent beaucoup.


19 - Le meilleur premier roman de l'année
Concours pour le paradis de Clelia Renucci (2018) sur l’appel à projet, comme on dit aujourd’hui, pour la toile de la salle du Grand Conseil
du palais des Doges de Venise. Très bien écrit, une passionnante reconstitution d’une époque et l’on suit les Tintoret, Veronese et consorts.  

20 - Le livre le plus politique de l'année
Je suis obligée de citer à nouveau deux livres :

Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin d’Emilie Plateau

Un livre de martyrs américains de Joyce Carol Oates.

21 - Le livre que j’ai abandonné
Onanisme de Justine Bo. Style médiocre, histoire inintéressante. Pas chroniqué, comme Les forêts de Ravel de Michel Bernard, sur l'expérience de la guerre de 14 du compositeur du Boléro.

22 - Le livre le plus décevant de l'année
Earth, Ox-Tales, recueil de nouvelle collectif. De beaux noms à l’affiche : Coe, Tremain, Levison etc. Des textes de commande pour Oxfam, et une grosse déception.

23 - Un roman dont le héros a réellement existé
Marie Curie d'Alice Milani. Pas un roman mais une BD sur la seule femme (seule scientifique il me semble d'ailleurs) à avoir reçu deux prix Nobel dans deux disciplines différentes.

24 - Le livre de l'année qui ne rentre dans aucune catégorie
Beringei, de  Sébastien Meys et Florence Perroux. Entre le carnet de voyage et le livre photos consacré aux gorilles Beringei. De très beaux clichés.

25 - Le dernier livre de l'année
Dark romance de Viviane Moore. Dernier roman chroniqué en 2019, où j’ai découvert que l’auteure, que je pensais être anglo-saxonne était en fait bien française…et je l’ai donc lue en anglais… no comment ! Ce n'est pas le dernier roman lu dans l'année, puisqu'il s'agit en fait de Mon père, ce tueur de Thierry Crouzet, dont le billet a été publié au début du mois.

Commenter cet article

C
Je n'en ai lu aucun de ta liste ... De belles découvertes en perspectives !
Répondre
C
Bonne(s) lecture(s) alors!
A
Même lu en retard (comme moi aujourd'hui), c'est toujours un plaisir de redécouvrir l'année résumée ainsi. Il y a toujours matière à (re)faire des découvertes.
Répondre
C
C'est vrai, même pour moi, au final, ce fut agréable, et parfois surprenant...
L
Tout à fait d'accord pour Vigile, le Dubois, le Dessaint. Je suis pas polar et en plus je le confondais avec un autre auteur toulousain que j'avais pas du tout envie de lire, mais quand j'ai enfin lu "Les derniers jours d'un homme", j'ai pas regretté! Vous me donnez envie de lire "Lho'rizon qui nous manque"!
Répondre
C
bonne lecture alors!
I
Un beau bilan, très varié.. <br /> Je n'ai lu (et aimé) que Taqawan, mais j'ai noté le Oates, qui a vraiment l'air excellent... j'attends sa sortie poche.<br /> Je te souhaite une année 2020 aussi riche !
Répondre
C
Merci! à toi également!
Z
Très sympa cette retrospective. Je me lancerai bien mais je pense ne pas avoir assez lu en 2019 pour vraiment répondre à ces catégories. Allez, on se motive pour 2020.
Répondre
C
Ah ah, tu es sûre? :) Go, go go pour 2020!

Nous sommes sociaux !