Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le jour où mon père a disparu - Benoît Séverac

Publié par Caroline sur 16 Janvier 2020, 08:20am

Catégories : #ma bibli jeunesse, #Ma bibliothèque

le jour ou mon père a disparu benoit séverac syros roman jeunesse lutte occitanie

Dans ce tout nouveau tout chaud roman jeunesse, Benoît Séverac nous emmène dans l’Aude, aux côtés de son jeune héros, Etienne, issu d’une famille très engagée dans la sauvegarde de la culture occitane.

Mais une famille brisée,  ostracisée, puisque qu'Etienne et ses parents sont des parias à Saint-Couat, village proche de Trèbes. Personne ne leur parle, pas même leur famille. Le père d’Etienne a trahi la cause Occitane et sa famille, en dénonçant son propre frère et son complice qui allaient voler des armes dans une gendarmerie, l'envoyant pour quelques années en prison.

Mais un jour tout bascule : le père d'Etienne disparaît. L'adolescent se retrouve donc complètement désemparé mais bien décidé à le retrouver. Il n’écoute que son courage et va même voir son oncle, malgré l’hostilité affichée. Très vite, il apparaît que le complice de l’oncle s’est évadé de prison, et qu’il vient pour régler son compte au père d’Etienne.

Cet adolescent intelligent et courageux va retrouver son père, et défier sa famille. Le jour où mon père a disparu est un roman au double enjeu: la lutte pour la défense d’une culture et les secrets de famille. Benoît Séverac décortique les conséquences d’une vie d’engagement politique sur les membres d’une famille. Les évènements qui bouleversent la vie d’Etienne surviennent alors qu’il a 15 ans, l’âge où l’on s’interroge sur ses racines. L’âge où l’on regarde ses parents avec des yeux différents, finie l’admiration béate. Et on questionne leurs choix aussi.

Les secrets révélés propulsent Etienne dans le monde adulte, car s’il y a cette question de la lutte pour la culture occitane, il y a aussi un lourd secret de famille, concernant les origines de l’ado.  Ce secret révélé va tout chambouler. Le jour où mon père a disparu porte donc une réflexion sur la transmission : qu’est-ce qui tisse le lien parent-enfant : le sang, l’éducation ? Il y a aussi l’aspect de la transmission des valeurs, de l’engagement: que transmettent les parents à leurs enfants de leurs engagements ? Séverac évoque avec pertinence les conséquences de l’activisme des uns sur la vie des autres. L’intransigeance qui vient avec l’action militante. Leurs enfants vont-ils y adhérer ou au contraire vont-ils s’en détourner faute de l’avoir bien vécue ?  Une thématique développée, dans un contexte différent, dans le magistral roman de Joyce Carol Oates, Un livre de martyrs américains.

Un été mouvementé pour Etienne donc

Et un roman qui ne laisse que peu de répit au lecteur pris dans l’énergie que déploie Etienne durant cet été fatidique pour retrouver son père d’abord, puis pour digérer des révélations qui lui tombent dessus. (J'aurais aimé, cependant, une ou deux scènes supplémentaires sur la vie intra-familiale d'Etienne. En gros que le bouquin soit un peu plus long, parce que on y est bien.)

Le jour où mon père a disparu c'est l'histoire d'un été pour grandir, amorcer le passage vers l’âge adulte, pour aimer aussi. Un roman d’initiation qui explore l’intime, ce qui nous construit, parfois à notre corps défendant, avec toute la finesse que l’on connaît à cet auteur.  

Livres de l'auteur chroniqués dans ces pages:

Les chevelues

Rendez-vous au 10-avril

Wazhazhe

Trafics et 115 (une duologie)

Une caravane en hiver , Little sister (jeunesse)

 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 20/01/2020 12:50

Noté pour mes ados, merci.

Choup 20/01/2020 13:36

Avec plaisir!

Nous sommes sociaux !