Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La chance du perdant - Christophe Guillaumot

Publié par Caroline sur 20 Janvier 2020, 09:56am

Catégories : #Ma bibliothèque, #coups de coeur

la chance du perdant christophe guillaumot liana levi roman polar kanak toulouse

Après une première enquête (Abattez les grands arbres), voici le retour de Renato Donatelli, qui comme son nom ne l'indique pas est Kanak, venu à Toulouse depuis son archipel natal de Nouvelle Calédonie. 1m99, tout en muscles, chaussant du 49, Renato vous appelle "gros chameau" quand il vous aime bien. Quand il ne vous aime pas, il distribue des "gifles amicales". Mais il vous prévient avant. L'homme est poli, et prévenant.

Alors que le troisième tome des aventures du Kanak vient de sortir, je voulais, avant de m'y plonger, relire ce deuxième tome, qui nous plonge dans l'univers des jeux. (Et j'avoue aussi que ma lecture du moment, Forêt-Furieuse de Sylvain Pattieu ne me passionne pas). Pas de jeu de l'oie ou de Monopoly vous vous en doutez, mais  du poker, des courses, des paris illégaux etc. Car après ses "exploits" du premier tome, Renato a été muté dans un magnifique placard : la section jeux et courses, avec le lieutenant Jérôme Cussac, surnommé Six, son jeune collègue de la Criminelle, lui aussi puni.

La mort d’un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des addicts aux jeux d’argent. Tous les cadavres sont retrouvés porteurs d’une énigmatique dame de pique. A cette intrigue principale, Guillaumot ajoute des intrigues parallèles, concernant les personnages principaux Renato et Six.

C'est avec un énorme plaisir que j'ai retrouvé ce bon Renato, flic intelligent, au grand coeur, n'ayant pas tout à fait perdu espoir de rentrer en Nouvelle Calédonie. Christophe Guillaumot instille une bonne dose d'humour (on rit plus d'une fois, je vous assure) à cette enquête qui nous plonge dans les affres de l'addiction aux jeux. Et au passage, une réflexion en sous main sur l'évolution du métier de policier...pas toujours pour le meilleur, malheureusement.

Toute une galerie de personnages sympathiques ou totalement antipathiques agrémentent une intrigue bien tenue, au rythme impeccable. En prime, quelques clins d'oeil à des auteurs ou libraires de la région Toulouse.

Pas de répit, on ne lâche pas le bouquin avant la fin!

 

Commenter cet article

A
Avoir envie de rentrer chez lui en Nouvelle-Calédonie : comme je le comprends...
Répondre
C
C'est sûr les paysages sont fantastiques...et puis la terre natale, on a toujours (ou presque) envie d'y retourner.

Nous sommes sociaux !