Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Une intime conviction - Antoine Raimbault

Publié par Caroline sur 15 Novembre 2019, 10:37am

Catégories : #coups de coeur, #Petit & grand écran

intime conviction raimbault viguier dupont-moretti marina fois olivier gourmet

Le nom de Viguier vous dit peut-être quelque chose. En 2000, Suzanne, l’épouse, disparaît sans laisser de traces. Le mari, Jacques, professeur de droit à Toulouse, est immédiatement dans le collimateur de la police…et au centre de la vindicte populaire qui le condamne d’emblée.

Dans ce film, le réalisateur Antoine Raimbault reproduit le second procès de Jacques Viguier. Le premier l’avait vu être acquitté, mais le Parquet avait fait appel. Ici nous suivons Nora (Marina Foïs - Irréprochable), cheffe dans un restaurant et jurée lors du premier procès, qui harcèle quasiment Eric Dupont-Moretti (Olivier Gourmet - Ceux qui travaillent) pour le pousser à reprendre le dossier et défendre Jacques Viguier. C’est elle qui, à la demande de l’avocat, écoutera les 250 heures d’écoutes téléphoniques qui viennent tout juste d’être transmises à la défense…et n’avaient jamais été utilisées ! Mais pour Nora, ce procès devient une quête, jusqu’à l’obsession malsaine.

Voilà un film absolument remarquable ! Parfaitement écrit et interprété. Antoine Raimbault a souhaité montrer à quel point la notion d’intime conviction est un véritable piège. A quel point l'opinion publique se ligue contre un homme sans même le connaître, sans rien savoir que les "on dit". Condamné aux yeux de tous, Viguier sera deux fois acquitté.

Le travail fut colossal puisque sont reproduites dans le film toutes les paroles, à l’identique, des moments cruciaux du procès. Les témoignages, les plaidoiries etc. Seul le personnage de Nora est inventé, à partir de plusieurs personnes que le réalisateur à rencontrées.

Une intime conviction décortique le mécanisme de l’opinion, du préjugé. On est ébahi, de voir l’engrenage terrible dont a été victime Jacques Viguier, coupable désigné, chargé à loisir par l’amant de sa femme, Olivier Durandet qui n’hésita pas à manipuler certains témoins, et à aller au domicile des Viguier (pour y mettre le sac de Suzanne ?).

On ne peut que saluer les performances de Marina Foïs, Olivier Gourmet ou encore Laurent Lucas qui interprète Jacques Viguier. Je signale également les bonus de ce dvd qui une fois n’est pas coutume sont très intéressants : making of, questions-réponses lors d’une projection du film (35min) et aussi le podcast de l’émission radio On aura tout vu (France Inter) sur le film.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !