Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le traître - Marco Bellocchio

Publié par Choup sur 22 Novembre 2019, 10:46am

Catégories : #Petit & grand écran

le traitre marco bellochio film mafia cosa nostra corleone

Il est le premier à avoir parlé, la balance ultime. Tommaso Buscetta, un soldat de la mafia sicilienne, de Cosa Nostra, a tout dit, tout balancé à Giovanni Falcone.
Le film s'ouvre sur une fête où des familles "font la paix" - ou font semblant de. Avant que la guerre ne soit déclarée, les Corleone assassinant les hommes du clan de Buscetta. Ce dernier est déjà parti au Brésil où il se cache, mais il finit par être retrouvé, puis extradé.

The rest is history, comme disant les Grands Bretons. Le cinéaste quasi octogénaire italien Marco Bellocchio propose un métrage de 2H30, parfaitement interprété par Pierfrancesco Favino dans le rôle principal. Il est de tous les plans, et il est impeccable.

Le propos de Marco Bellochio est clairement de démystifier la Mafia. Le hors-la-loi romantique, le côté glamour, hommes d'honneur et tutti cuanti. Il montre le mensonge, la perfidie, l'hypocrisie, les meurtres, l'appât de l'argent que rien n'arrête. Même, et surtout, Tommaso Buscetta n'est jamais montré comme un héros, seulement comme un homme. Qui s'aveugle sur la réalité de Cosa Nostra. Le procès hors norme de tous ces hommes dénoncés par Buscetta est un moment totalement surréaliste, entre celui qui se coud les lèvres, ou cet autre qui se déshabille et exhibe son sexe. "Une maison de fous" comme dira le président du tribunal de Palerme qui dirige les débats.

Pour autant, ce film, encensé par la critique, m'a intéressée... mais pas passionnée. Je lui trouve pas mal de longueurs, même si, paradoxalement, je ne suis pas fichue de dire où il aurait fallu couper. Un avis en demi-teinte donc.

L'avis de Dasola, plus enthousiaste.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !