Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Requiem KV626 de Mozart par l'Orchestre national de Montpellier

Publié par Caroline sur 28 Octobre 2019, 07:14am

Catégories : #Arts et Lettres, #Musique

Requiem KV626 de Mozart par l'Orchestre national de Montpellier

J'ai eu la chance d'aller voir et écouter le requiem KV626 de Mozart, grâce à ma maman qui m'a offert ce concert, joué à l'Opéra Comédie, un magnifique théâtre. Nous avons la chance d'avoir une amie qui chante au sein du choeur de l'opéra de Montpellier, et nous avons pu avoir des places. Les trois dates se sont jouées à guichet fermé.

Il faut le dire cette œuvre fait partie de mes préférées dans le répertoire classique, et à l'occasion de ce concert, j'ai découvert, qu'en fait, je la connaissais pour ainsi dire par cœur. Pourtant, je ne l'ai pas écoutée tant de fois que cela...

Je ne vous parlerai pas de la qualité du concert d'un point de vue strictement musical car je ne suis pas du tout musicienne. Les amis autour de nous l'étant eux, étaient partagés. Certains enthousiastes, d'autres pas du tout. La seule chose que je puisse dire, c'est que les solistes ne m'ont pas emportée, même si leurs prestations m'ont parues bonnes. L'autre chose, c'est que le mélange d'instruments modernes et baroques m'a fait un drôle d'effet au début. Apparemment, c'est parce que les instruments baroques ont une sonorité plus "étouffée/assourdie".

J'ai appris sur le document donné avant le spectacle - ou plutôt ce doc m'a rafraîchit la mémoire - que Mozart n'avait jamais terminé l'écriture de cette pièce liturgique. Commandée par le comte de Walsegg à la mémoire de son épouse décédée en février  1791. Mozart décède le 5 décembre 1791, quelques heures seulement après avoir réuni trois chanteurs pour travailler des passages dont le merveilleux Lacrimosa.

Mozart avait entièrement rédigé les deux premiers morceaux, Requiem et Kyrie et défini partiellement le matériel des cinq premières sections de Séquence, du Dies irae au Confutatis compris. Il y a sur le manuscrit de nombreuses annotations et indications.

Constance Mozart, son épouse, héritant des dettes et souhaitant obtenir le cachet promis par le Comte de Walsegg, charge trois des élèves de Mozart de finir la partition (Freystadler, Eybler, Franz-Xaver Süssmayr).

Je profite de ce billet pour vous conseiller la lecture de Icare et la flûte enchantée, de Julien Burgonde, que j'ai adoré mais bien sûr pas chroniqué (je me ficherais des claques, je vous jure!), ainsi que le film Amadeus de Milos Forman (pas chroniqué non plus, sinon, ça serait pas marrant, hein?) *soupir*

Requiem KV626 de Mozart par l'Orchestre national de Montpellier
Requiem KV626 de Mozart par l'Orchestre national de Montpellier

Commenter cet article

A
Quelle chance de pourvoir assister à un concert. Il y a longtemps que je n'y suis pas allée, mais à chaque fois qu'une programmation m'intéresse, il n'y a plus de places.....
Répondre
C
une chance en effet. Comme toi j'arrive souvent trop tard...là nous avions la chance d'avoir une amie dans le choeur, donc nous avons eu des places.
K
C'est toujours tellement mieux un spectacle en vrai, dans une belle salle! (hum j'ai vu amadeus plus de 5 fois...) On y joue aussi des opéras dans cette salle à l'italienne? (on dirait sur la photo)
Répondre
C
Oui, bien sûr. J'y ai vu Les noces de Figaro notamment. Il y a une belle acoustique, et un beau cachet. J'adore cette salle.

Nous sommes sociaux !