Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Un monde idéal - Sylvie Granotier

Publié par Caroline sur 12 Septembre 2019, 07:27am

Catégories : #Ma bibliothèque

sylvie granotier un monde ideal roman polar avocat islamisme radicalisation emprise

Syl­vie Gra­no­tier fut man­ne­quin puis comé­dienne et scé­na­riste. Elle est pas­sée du roman de jeu­nesse au polar à tra­vers une héroïne récur­rente : Cathe­rine Mon­si­gny. Nous retrouvons l'avocate pénaliste alors qu’une jeune femme Emilie, intégralement voilée, lui demande de défendre son compagnon. Après un premier sentiment de rejet vis-à-vis de cette jeune fille, étudiante en Khâgne, Catherine accepte. Mais elle comprend assez vite que tout n’est pas clair dans cette histoire, a priori banale, d’agression.

D’un chapitre à l’autre, Sylvie Granotier alterne les points de vue entre Catherine et Emilie. Et avec beaucoup d’habileté, Granotier fouille les sentiments, les états d’âmes de ces deux femmes que tout semble opposer, pour comprendre ce qui les motive. Emilie est une jeune fille issue d’une famille franco-marocaine aisée, c’est une brillante étudiante, et pourtant, elle se voile intégralement. Une énigme pour Catherine. De son côté, Emilie est en contact permanent avec son frère, parti faire le djihad en Syrie.

Un monde idéal explore les ressorts de la radicalisation, et plus précisément de l’emprise. Sylvie Granotier indiquait dans une interview avoir été intriguée par ce phénomène après avoir lu une interview de Khaled Kelkal, terroriste du GIA abattu au milieu des années 90. Elle a voulu comprendre comment quelqu’un de brillant peut basculer ainsi. Et nous observons donc Emilie habilement manipulée par son frère, qui rêve d’un monde meilleur, fait d’égalité, de solidarité. Granotier décortique l’engrenage infernal de l’emprise jusqu’à la dépossession de soi, l’abdication de sa volonté. Elle nous parle du voile comme d'une sorte de libération, de force, de moyen d'exister aussi dans le regard des autres pour Emilie.

Sylvie Granotier fait preuve de beaucoup de finesse pour démontrer que des deux côtés, les idées, voire même les idéologies, vous rendent manipulables. Un monde idéal est un roman totalement passionnant, où l’on observe un peu comme un scientifique les individus évoluer sous la loupe, les rouages s’activer.

Ce roman questionne aussi le féminisme, la liberté. Il y a un très bon équilibre entre la tension propre au genre du polar, qui génère une envie irrépressible de tourner les pages, une grande finesse dans l’analyse psychologique, des personnages absolument pas stéréotypés et une intrigue parfaitement maîtrisée. C’était mon premier roman de Granotier, et ce ne sera assurément pas le dernier.

Commenter cet article

A
Il me le faut !
Répondre

Nous sommes sociaux !