Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Lou après tout, t.1 - Jérôme Leroy

Publié par Caroline sur 17 Septembre 2019, 07:43am

Catégories : #ma bibli jeunesse, #Ma bibliothèque

lou après tout roman trilogie post apocalyptique jerome leroy syros appolinaire

Lou après tout est le premier tome d’une trilogie choc de Jérôme Leroy.

Je dis choc et je pèse mes mots. Nous découvrons Lou, une ado de 16 ans, qui survit avec Guillaume, qui lui a un peu plus de 30 ans. Il a recueillie la jeune fille quand elle avait 5 ans, le jour du Grand effondrement. Quand la société dans son ensemble s’est écroulée. (attention, ça divulgache un peu dans ce billet)

Lou après tout est un roman qui glace par son réalisme. Jérôme Leroy prend notre société aujourd’hui, extrapole à partir de certains faits comme les addictions au portable, montée des extrêmes, changement climatique, recours massif aux antidépresseurs etc., pour imaginer ce grand effondrement, cette dislocation de la société. Pour couronner le tout, des hordes de zombies errent dans les rues et les campagnes, des Bougeurs ou des Cyb, des zombies différents mais toujours cannibales et très compliqués à tuer. Les Bougeurs sont devenus zombies à cause d'un anti-dépresseur. Les cyb, diminutif de cyberautiste, sont les victimes de l'addiction aux écrans (devenu donc cyberautistes) et d'un virus envoyé par des hackers via les lunettes de réalité augmentée et une puce implantée sous la peau (une obligation légale).

Ce premier tome de Lou après tout, sous-titré, Le grand effondrement, nous raconte les années précédant cet évènement.

C’est Guillaume le narrateur, qui nous conte son enfance, la montée des racismes, des totalitarismes avec l’arrivée à la présidence du Bloc patriotique, l’épidémie de cyberautisme qui frappe les jeunes. La mise en place de ghettos de pauvres (construction de murs autour des villes), la surveillance généralisée grâce à des puces électroniques. A ses côtés, nous suivons avec effroi et une certaine fascination (morbide) il faut bien le dire, la spirale infernale qui mène au grand effondrement.

Un roman ado intelligent, qui décortique notre société. Jérôme Leroy propose un roman totalement palpitant, et surtout pertinent, intelligent. Une sorte de signal d’alarme. Il y a tous les ingrédients dans Lou après tout pour en faire une trilogie qui plaira assurément : beaucoup d’action, des personnages attachants, une résonance claire avec ce dont on nous parle tous les jours. J’ai juste un petit tiqué sur un détail (celui de la contamination des cyb et comment ils deviennent contagieux) et qui m’a gênée, mais ça n’a en rien gâché mon plaisir de lecture.

Dans ce contexte, la solidarité, l’amour et la poésie font partie de la résistance

Honnêtement, les récits post-apo comme on les appelle, ne sont pas ma tasse de thé, mais je me suis laissée totalement embarquer dans ce roman de Jérôme Leroy, parce qu’il crée certes un monde abominable, mais il souligne l’importance de la poésie, Guillaume a baptisé Lou en hommage à Apollinaire (Il garde toujours avec lui un exemplaire de receuil de l'auteur). La poésie comme un des moteurs de la résistance. Voilà donc un roman ado addictif et intelligent, à mettre entre toutes les mains.

Le deuxième tome sortira en octobre, le troisième en 2020.

Commenter cet article

A
Un genre de roman qui n'est pas mon préféré non plus.
Répondre
C
a priori, pas ma came, comme on dit, mais c'est vraiment bien fait.

Nous sommes sociaux !