Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Pension complète - Jacky Schwartzmann

Publié par Caroline sur 15 Août 2019, 09:12am

Catégories : #Ma bibliothèque

jacky schwartzmann pension complète seuil roman noir polars du sud festival toulouse

Je travaille en ce moment sur la rentrée littéraire et les festivals. En Occitanie (côté Midi-Pyrénées), deux festivals de polars sont incontournables, Lisle Noir, à Lisle sur Tarn, festival '(alliant polars et vin), Polars du sud à Toulouse. Pour le second, j'ai commencé à lire quelques livres, dont ce roman noir de Jacky Schwartzmann, auteur que je découvrais. Son roman Pension complète y est sélectionné dans le Prix des chroniqueurs, et il sera présent au festival.

Originaire de la banlieue lyonnaise, Dino, le narrateur, est depuis plus de 20 ans le compagnon de Lucienne, Luxembourgeoise multimillionaire. Un gigolo, donc? Il s'en défend, mais cela y ressemble beaucoup. Cependant, un jour, Mister Buers (nom du quartier de Villeurbanne où il a grandi) prend le pas sur Docteur Dino comme il le dit, et il fait passer un sale quart d'heure à un banquier belge. Pour éviter la prison, il accepte "l'exil" temporaire dans le sud de la France. Mais sur la route vers St Tropez et le yacht de Lucienne, panne totale de voiture. Il atterrit au camping de La Ciotat...et y rencontre Charles Desservy, goncourt venu là en "immersion" pour un roman. Petite particularité: les morts s'entassent au camping...

La patte de Jacky Schwartzmann, c'est l'humour très très noir. Dino ne mâche pas ses mots, il appelle un chat, un chat. Cela donne beaucoup de réflexions bien senties, et j'ai ri plus d'une fois. Ce pauvre Dino subit les "pires infâmies", et doit redoubler de patience et de mojitos en compagnie de Desservy (double de Higgins, dans la série Magnum).

Je suis cependant un peu plus perplexe sur la trame du roman. Ne cherchez pas d'enquête, il n'y en a pas, et ce n'est vraiment pas le sujet. On a l'impression d'une série de saynètes qui s'enchaînent, très plaisamment certes, mais on se demande souvent où veut en venir l'auteur. Quant à la fin, comment dire, elle me laisse mal à l'aise. Car j'aimais bien Dino. Je n'en dis pas plus, ce serait dommage de divulgâcher.

En résumé, Pension complète est un roman très plaisant à lire, la plume de Jacky Schwartzmann est vitriollée à souhait, il égratigne un peu tout ce qui passe à porter de stylo (ou de clavier, plutôt) et j'ai noté beaucoup de passages. Mais, je le disais, la fin me laisse perplexe.

 

Commenter cet article

A
J'avais bien aimé Demain c'est loin du même auteur. Pareil, pour son style très cash et qui claque, son bagout, bon, ce n'est pas toujours très raffiné mais j'ai eu des larmes aux yeux de rire ! Après voilà, ça reste du plaisant/divertissant mais c'est bon à prendre tout de même. J'étais prête à en lire d'autres de lui, dont celui que tu as lu, mais tu m'inquiètes avec cette histoire de fin.
Répondre
C
ah je ne peux pas t'en dire plus, parce que pour le coup je serais obligée de divulgâcher! <br /> et, oui, c'est bon à prendre comme tu dis!

Nous sommes sociaux !