Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

bernard minier au bord de l'abime M polar hong kong chatbot

Le nouveau roman de Bernanrd Minier, M, le bord de l’abîme, se déroule à Hong Kong.

Nous suivons Moïra, spécialiste de linguistique, qui intègre le prestigieux département d’Intelligence Artificielle de Ming, un géant chinois de l’informatique et des télécoms, pour développer leur assistant vocal prénommé Deus.

Pour ce nouveau polar de Bernard Minier, nous plongeons au cœur des développements de l’intelligence artificielle et de l’atmosphère particulière d’Hong Kong

Aux côtés de Moïra nous découvrons une ville, archétype d’un capitalisme débridé, vorace et sans limites. Une atmosphère poisseuse, la chaleur, la pollution et l’humidité. La corruption aussi. Et au sein de l’entreprise, qui fournit tablette et smartphone, on se sent, à l’instar de Moïra, épié en permanence.

Un tueur s’en prend de manière abominable à des femmes ayant travaillé pour Ming . Et il semblerait qu’il soit un employé de la firme. Vous l’aurez compris, M, le bord de l’abîme est un polar paranoïaque, où l’adrénaline coule à flots. Ce qui m’a scotchée aux pages de ce livre, au-dela d'une intrigue bien ficelée, c’est tout l’aspect évolution des technologies. Et les technologies évoquées existent toutes ou sont en cours d’étude…on n’est donc pas du tout dans un roman d’anticipation, et ce que cela dévoile du futur probable (et imminent) de nos sociétés est tout bonnement terrifiant : l’ultra-connexion qui mène à la surveillance de tous par tous, les assistants vocaux qui vous connaissent mieux que vous-même…et peuvent ensuite vous influencer suivant comment ils sont configurés.

Ce polar de Bernard Minier nous interroge sur l’éthique, sur ce que nous sommes prêts à abdiquer aux géants du net et de l’informatique pour une vie soi-disant plus facile

Ce roman est autant un excellent divertissement qu’une réflexion intelligente sur notre soif de technologie et les dangers qu’elle porte en elle. De ce point de vue, le personnage de Moïra est passionnant, car elle est émerveillée par Deus , symbole du culte de l’intelligence artificielle et du Big Data comme on dit. Mais elle entrevoit très bien les dangers gravissimes qu’il peut poser en termes de démocratie et de libertés…

Bernard Minier a effectué un colossal travail de documentation (on le constate en fin de livre puisqu’il cite ses sources). Il nous montre que nous sommes, comme l’indique le titre du roman, au bord de l’abîme. Bernard Minier a momentanément délaissé son enquêteur Servaz et on n’a pas perdu au change je vous assure !

Tag(s) : #Ma bibliothèque, #coups de coeur
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :