Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La brigade des chasseurs d'ombres : Wendigo - Chrysostome Gourio

Publié par Caroline sur 28 Mars 2019, 14:08pm

Catégories : #Ma bibliothèque

chrysostome gourio auteur wendigo chasseurs d'ombres roman sf québec

La SF n'est pas un genre vers lequel je me dirige naturellement. Mais ce nouveau roman de Chrysostome Gourio, interprète en langue des signes de profession, m’a tentée par son cadre exotique : le Québec… et toute une galerie de bestioles plus méchantes et dégoutantes les unes que les autres. En effet, les loups-garous, les vampires sont légions…mais les pires sont les wendigo, des humains plus vraiment humains et ni vraiment vivants ou morts. Des sortes de zombies qui se transformeraient en alligator, loup ou encore ours et qui tuent tout ce qui bouge. Apparemment des bestioles issues des cultures des Nations premières d'Amérique du nord.

Cette brigade des chasseurs d’ombres a donc fort à faire, d’autant plus qu’une puissance maléfique tente de sortir de la prison où des chamans l’ont enfermé voilà des milliers d’année. Une puissance du style "Winter is coming" que les fans de la série Games of throne. Pas réjouissant, et nos héros, deux gardes s forestiers dont l'un se révèlera chamane et l'autre est contaminé par les wendigo vont s’allier avec d’autres personnages hauts en couleurs pour déjouer les plans de la chef des Wendigo

Il faut avoir le cœur bien accroché. D’abord parce que le rythme est soutenu mais bien équilibré, et puis aussi, je dois préciser que c’est quand même un brin sanguinolent cette histoire. Ça m’a un peu fait penser à la fameuse trilogie du Seigneur des anneaux,  que j’adore  d’ailleurs. Donc, je préfère prévenir les lectrices et lecteurs : il y a beaucoup d’hémoglobine et quelques passages pas franchement ragoûtants.

Chrysostome Gourio mène une intrigue aux rebondissements bien dosés, et à la langue très plaisante. Beaucoup de références parsèment le bouquin, comme Dracula par exemple. Et il y a des clins d'oeils, comme à un autre auteur toulousain, Christophe Guillaumot (que je vous conseille d’ailleurs). Ce roman m'a fait l'effet d'un petit frisson pareil à un passage au ciné pour voir un bon film d’horreur. Je n’ai pas boudé mon plaisir !

Commenter cet article

A
Pour un film d'horreur ? Je fuis.....
Répondre

Nous sommes sociaux !