Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


L'hermine - Christian Vincent

Publié par Caroline sur 25 Février 2019, 08:36am

Catégories : #Petit & grand écran

l'hermine fabrice luchini christian vincent film procès

Il s'appelle Michel Racine, il est président (pas M. le juge, notez-le!) de la Cour d'assises de Saint Omer. Il est seul, en procédure de divorce, redouté (surnommé président à deux chiffres car tous les accusés se prennent au moins 10 ans quand ils sont condamnés), mais aussi moqué par les gens qui travaillent avec lui (avocats, membre de la Cour). Il va présider le procès d'un infanticide, et parmi les jurés, il y aura une femme qu'il a aimée des années plus tôt.

Heureusement que, lorsque j'ai vu ce film sur les rayons de la médiathèque, je n'avais pas lu les critiques des Inrockuptibles et de Télérama! Sinon, j'aurais fui. Et pourtant, j'ai beaucoup aimé ce métrage de Christian Vincent qui hésite entre le sentimental et le film de procès. Un gros défaut pour les critiques pré-cités.

Pour ma part, j'y ai trouvé une sorte d'instantané de notre société, sans fards mais pas sans nuances. L'aspect coulisses d'un procès est passionnant, on découvre d'ailleurs qui sonne quand la Cour entre dans la salle, on voit le rôle du président auprès des jurés, mais aussi durant les débats. On voit les petites mesquineries, les préjugés, les questionnements terribles lors des débats quand on parle de la mort d'une personne, le doute - et les certitudes - des jurés.

Christian Vincent filme tous ces acteurs comme sur la pointe des pieds. Et il faut absolument saluer la prestation de Fabrice Luchini. (Ce qui n'était pas gagné pour moi, puisque la dernière fois que j'étais allée voir un film sur son nom, c'était l'abominable Ma Loute de Bruno Dumont. ) L'acteur que l'on connaît volontiers cabotin, volontiers dans l'excès, est là plein de nuances, un président dur, mais qui semble juste, pédagogue avec ses jurés, amoureux maladroit comme un adolescent.

Un film qui m'a beaucoup plu vous l'aurez compris. Primé à la Mostra de Venise pour le scénario et la prestation de Luchini.

Commenter cet article

A
J'ai vu ce film à a sortie et il m'avait plu à moi aussi. Et Luchini n'en fait pas trop .. (je ne me fie jamais aux critiques de Télérama, encore moins des Inrocks ...)
Répondre
C
Oui il m'a agréablement surprise par sa retenue. Note bien que j'aime aussi quand il parle en vrille, mais là je lui ai trouvé une profondeur attrayante.

Nous sommes sociaux !