Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les invisibles - Louis-Julien Petit

Publié par Caroline sur 27 Janvier 2019, 09:31am

Catégories : #Petit & grand écran

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent : falsifications, pistons, mensonges… Désormais, tout est permis !

Voilà donc le pitch, trouvé sur un site, de ce film de Louis-Julien Petit que je découvre. Eh bien, franchement, ce n'est pas rendre service à ces Invisibles. On imagine des gags, et en fait, on a devant les yeux une histoire bouleversante, teintée d'humour et d'auto-dérision parfois, mais surtout profondément humaine.

les invisibles julien-louis petit corinne masiero audrey lamy film

Les invisibles, ce sont ces femmes qui vivent dans la rue, dans un environnement violent et sans merci. Elles ont des gueules, des histoires vraiment pas faciles, cruelles. Leur point commun est une sorte de résignation.

Pour elles, les salariées/bénévoles de l'Envol donnent tout ce qu'elles peuvent pour les aider, les soutenir. Parfois trop, selon certains. Pendant ces trois mois, elles vont tenter de redonner l'espoir et la confiance en soi qui manquent cruellement à ces femmes.

Ce film m'a émue, fait rire, pleurer soulève l'espoir sans jamais se départir d'une cruelle lucidité. Sans fard (au propre comme au figuré), Corinne Masiero (inénarrable Marleau sur France 3), Audrey Lamy, Noemie Lvovsky et la jeune Déborah Lukumuena nous montrent la lutte incessante pour aider leurs "protégées". Des femmes qui les agacent, les émeuvent. Pas de faux semblant, pas de Bisounours ici. Toutes les personnages sont superbement incarnées, interprétées.

Les Invisibles est un film qui sait dire les choses sans esbroufe, un film remarquable d'humanité et de lucidité.

Commenter cet article

K
On en parle pas mal, et en bien.
Répondre
C
C'est pour ainsi dire un sans faute, selon moi.

Nous sommes sociaux !