Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La prophétie Langley - Pierre Pouchairet

Publié par Caroline sur 6 Septembre 2018, 09:32am

Catégories : #Ma bibliothèque

la prophétie de langley pierre pouchairet jigal polar terrorisme finance internationale

Un trader est assassiné à Versailles, une fusillade de rue comme on en voit dans les "quartiers". Pas franchement le genre de cette zone de la région parisienne. Bientôt, son collègue Reda Soulami, présent lors de l'assassinat est suspecté par les enquêteurs d'être le meurtrier. Reda, en fuite, va tenter de découvrir pourquoi son collègue Ludo a été tué à cause de transactions étranges (mais pas illégales) sur des actions d'EDF, commanditées depuis la péninsule arabique.

S'ensuit une course contre la montre pour Reda, poursuivi par les policiers, mais aussi par des "barbus"; ainsi que pour Johana la commandant (je n'ai pas oublié le "e") de police qui mène l'enquête. Pas un instant de répit dans ce roman qui est une parfaite lecture pour les amateurs de polars ultra-rythmés qui penchent résolument vers la catégorie thriller. Vous vous en doutez, au vu de la couverture, c'est un polar explosif, et je n'ai pas boudé mon plaisir.

Finance internationale et terrorisme, duo mortel

J'avoue avoir été un peu "soucieuse" à la lecture des premières pages, qui me semblaient un peu trop formatées. Et puis, non, Pierre Pouchairet, lui-même ancien policier ayant beaucoup bourlingué, a une vraie plume. Ce n'est pas un énième polar écrit par un flic qui se croit écrivain et qui applique mécaniquement des recettes du genre. C'est pêchu, bien fichu.

Surtout, les personnage principaux sont bien campés et vraisemblables. Notamment, Johana Galji, la commandant de police. Intelligente, tenace, sacrément culottée, elle tient sa place et n'a pas peur des "huiles". Reda, originaire de Trappes, et suspect tout désigné, s'avère au fil des pages avoir un passé mouvementé. A travers lui, l'auteur évoque sans clichés la réalité des banlieues. Je n'y connais pas grand chose, mais on sent que Pierre Pouchairet possède une solide connaissance des sujets abordés (notamment la finance donc), et cela apporte un côté vraisemblable qui fait froid dans le dos: finance internationale et terrorisme, organisation policière, prise de décision en cas de danger à la sécurité de la nation etc.

Il y  a un ton, une causticité dans certaines scènes (notamment avec les politiques), une belle efficacité (dans le bon sens du terme) qui font de ce polar une très bonne lecture du genre.

 

Commenter cet article

I
Cet auteur me tente bien ... Un de ces jours, je vais le lire :)
Répondre
C
je peux te le passer si tu veux! Au fait, je crois que tu as toujours mon exemplaire de La fille de Kali, tu l'as lu?
A
Pourquoi pas, si il croise ma route.
Répondre
C
si il te saute dessus... ;)

Nous sommes sociaux !