Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Edouard Manet et Berthe Morisot - Le Galli et Jaffredo

Publié par Caroline sur 11 Juillet 2018, 10:25am

Catégories : #Ma bibliothèque, #album, #BD

berthe morisot edouard manet le galli jaffredo album bande dessinée peinture impressionniste

Romance passionnée et passionnante1868. Au musée du Louvre, Berthe et Edma Morisot, peintres en devenir, rencontrent le sulfureux Édouard Manet. Impressionnées par son charisme et sa vision de l'art, elles tombent immédiatement sous le charme. Lui-même n'est pas insensible à l'intelligence et à la beauté à la fois ardente et mélancolique de Berthe, qu'il prend très vite pour modèle. En le fréquentant, celle qui va devenir la première femme impressionniste découvre la personnalité complexe et irrésistiblement attirante du peintre. Véritables alter ego, Édouard et Berthe ne cesseront de s'influencer mutuellement. Alors que Paris change de visage, leur complicité va peu à peu donner naissance à des sentiments plus forts...

Voilà deux personnages extrêmement importants dans l'art pictural du 19ème siècle. Je ne suis pas au fait de leur histoire, même si je connais les tableaux de l'une et de l'autre. J'avais de "grandes espérances" pour cette bande dessinée. Et j'ai été déçue. Déçue par le dessin, sans grande envergure, agréable certes, mais qui manque de force à mon goût pour évoquer ces deux peintres. Déçue aussi par le fond lui-même, qui ne m'a pas appris grand chose (alors que j'en connaissais assez peu pourtant) hormis les amitiés de Manet avec Zola et surtout Baudelaire. Et bien entendu l'amour entre les deux protagonistes. Mais de ce que j'ai lu ensuite, il y avait de la passion, ce qui n'a pas vraiment transparu dans cet ouvrage.

Par contre, j'ai énormément apprécié la lecture de l'apport documentaire de  Dimitri Joannidès en fin d'album, qui là, m'ont appris plus de choses. Et m'ont donné envie d'en apprendre encore plus.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !