Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle

Publié par Caroline sur 30 Juillet 2018, 13:57pm

Catégories : #album, #BD, #coups de coeur

chroniques de jérusalem guy delisle delcourt bande dessinée album

Guy Delisle a suivi sa femme, travaillant à Médecins Sans Frontières, en Israël. Plus précisément, et vous l'aurez deviné au titre: Jérusalem. Que Bibi veut faire capitale d'Israël, ce que Donald, alias Force Orange, soutient en y plaçant son ambassade. Mais c'est en 2009/2010 (du moins je pense, car la bande dessinée est publiée en 2011) que nous suivons Guy Delisle (que je découvre) dans cette ville "trois fois sacrée", carrefour des religions du Livre. Enjeu majeur, politique et religieux.

Le dessin est à l'image de l'homme: faussement naïf, plein d'humour, d'auto-dérision. Guy Delisle a trouvé la bonne distance pour nous raconter cette année passée dans un quartier passablement délabré de Jérusalem-Est, où les poubelles ne sont pas ramassées (quand bien même tout le monde paie la taxe des ordures). Il nous raconte une ville où semblent évoluer deux univers parallèles: celui des Juifs, celui des Arabes. D’une traversée de Mea Shearim, le quartier des Juifs ultra-orthodoxes (et passablement agressifs), d’une incursion à  Ramallah ou Hébron, au cœur des territoires occupés, d’une visite à une secte aux rites millénaires, les Samaritains, ou à une tribu de Bédouins, dans le proche désert Delisle rapporte une mosaïque d'anecdotes, de sensations, de ressentis, qui forment une vue d'ensemble ne portant pas franchement la lectrice à l'optimisme. Chroniques de Jérusalem fait ainsi penser à ses posters composés de milliers qui n'en forment plus qu'une grande.

Et de cet immense poster (l'album fait dans les 300 pages), Delisle nous donne à voir la violence ordinaire,et pas seulement celle des chars ou des "rockets", mais celle des rues fermées pour empêcher les Arabes dy circuler, les marchés et les quartiers vidés, les filets tendus au-dessus de rues (Hébron) pour que les musulmans ne reçoivent plus les objets lancés de leurs fenêtres par les colons. Il dit aussi des vies rythmées par la religion, Jérusalem fantôme à Shabbat (attention de ne pas passer en voiture dans Mea Sharim ce jour-là!), les glaces invendables à Pourim (pas le droit de consommer des aliments avec de la levure) et ainsi de suite.

Il y a des rencontres, des détails du quotidien qui disent bien plus que tous les reportages au journal télé. Si vous devez lire une bande dessinée sur le sujet, même si, politiquement, elle est un brin datée (quoi que, on peut dire que la situation n'a pas tant changé que cela, malheureusement), il FAUT lire celle-ci!

Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle
Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle
Chroniques de Jérusalem - Guy Delisle

Commenter cet article

G
J'aime beaucoup Guy Delisle, j'ai lu la plupart de ses récits de voyages, tous excellents.
Répondre
C
je compte bien en lire d'autres maintenant!
K
Oh tu me donnes envie de la relire, et je te conseille bien sûr les autres BD de l'auteur
Répondre
A
C'était ma première BD de l'auteur et j'ai continué depuis.
Répondre

Nous sommes sociaux !