Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les délices de Tokyo - Naomi Kawase

Publié par Caroline sur 14 Mai 2018, 18:52pm

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

les délices de tokyo naomi kawase dorayaki film cinéma japon

Installé dans une petite cahute, en plein coeur de Tokyo, Sentaro vend des dorayakis, des pâtisseries traditionnelles japonaises, constituées de deux pancakes fourrés d'une pâte confite de haricots rouges. Parmi ses clients réguliers, la jeune Wakana, lycéenne, égaie ses journées solitaires. Mais tout bascule quand un jour, Tokue, une dame de 70 ans, propose à Sentaro ses services de cuisinière. D'abord réticent, l'homme finit par accepter de l'embaucher après avoir goûté sa version des dorayakis. Bien lui en prend, la recette de la vieille dame, aussi simple qu'inimitable, connaît très rapidement un vif succès et fait de l'échoppe un rendez-vous incontournable, devant laquelle les gens font la queue.

Adapté du roman de Durian Sukegawa, Les délices de Tokyo est un film qui oppose l'air de rien douceur et amertume, plaisirs simples et innocents face à la douleur enfouie des personnages qui le peuplent. Car Tokue a un secret (vite éventé bien sûr): elle a souffert de la lèpre dans sa jeunesse, comme en témoignent ses mains déformées. Sa vie rappelle que jusqu'à récemment, les Japonais atteints de cette terrible maladie étaient parqués, internés de force leur vie durant.

Avec cette vieille femme d'une douceur et d'une joie de vivre émouvantes, Sentaro et Wanaka sont amenés à écouter les haricots, ou les fleurs de cerisiers et leurs mystérieux messages. Tout le film est empreint de cette douceur, de cette sorte de philosophie de vie. La manière même de filmer de Naomi Kawase transpire de cette douceur, une caméra presque contemplative et pleine de tendresse pour ses personnages.

Simple (simpliste diront les mauvaises langues), Les délices de Tokyo est un film sur des trajectoires de vie loin d'être rectilignes, des secondes chances, mais aussi sur la maladie, la mort. Une réflexion optimiste et sereine. Un joli moment de cinéma.

Commenter cet article

G
J'ai lu le roman il y a peu et je suis ravie qu'Arte ait la bonne idée de le programmer. Il est prévu que je le vois ce week-end grâce au replay.
Répondre
C
Bon visionnage!
A
Un film et un roman magnifiques.
Répondre
L
Le livre me tente assez depuis un moment, je ne savais pas qu'une adaptation ciné existait.
Répondre
C
Je me le suis noté après avoir vu le film. Je ne peux pas dire par contre si l'adaptation est fidèle ou pas...
D
Bonjour Choup, j'ai beaucoup aimé ce film que j'ai vu deux fois en salle. Pour la deuxième fois, j'avais emmené la maman de mon ami. Je savais que cela lui plairait. Ce fut le cas. Ce film est un moment de grâce et je l'ai trouvé émouvant. Bonne après-midi.
Répondre
C
deux fois! tu l'avais vraiment apprécié! C'est vraiment un joli moment de grâce comme tu le dis.
A
Je l'ai aimé à sa sortie et comme il est passé à la télé hier soir, je l'ai enregistré pour le revoir :-)
Répondre

Nous sommes sociaux !