Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Paris est tout petit - Maïté Bernard

Publié par Caroline sur 15 Avril 2018, 02:38am

Catégories : #Ma bibliothèque, #chroniques radio, #coups de coeur

Maïté Bernard Paris est tout petit éditions syros amour attentat bataclan roman

Paris, 2015. Deux univers se rencontrent. Celui d’Inès, jeune fille d’une lointaine banlieue parisienne, d’ascendance algérienne, brillante lycéenne qui participe à un programme de préparation à la candidature à Science Po Paris. Et puis, il y a le monde de Gabin, 19 ans, phobique scolaire, issu d’une famille CSP++ vivant dans le 15ème arrondissement. Inès fait le ménage 4 heures par semaines chez Gabin. Forcément, ces deux-là vont tomber amoureux.

Ils se rencontrent moins de deux mois avant le 13 novembre. Et ils vont être touchés au plus près par ces attentats. Maïté Bernard décrit très bien la sidération engendrée par les attaques terroristes, leur ampleur, la confusion, puis l’horreur, le deuil. Et enfin la nécessité de vivre. Mais comment, et pour quoi ce sont les questions qui vont se poser à nos deux amoureux.

C’est un sacré défi d’écrire sur ces attentats et leurs répercussions. Pour ne pas dire carrément casse-gueule. Et Maïté Bernard le relève haut la main, je trouve, sans clichés ni pathos.  Mais avec de l'humour et surtout beaucoup de finesse. Finesse dans le style, mais aussi bien sûr sur le fond. Elle traite cette histoire d'amour avec délicatesse. La découverte des sentiments, puis le "crash" des attentats et la nécessité de les "digérer", pour vivre.

L'auteure a l'intelligence de déjouer les clichés grâce à des personnages bien campés, complexes. Et attachants. Inès et Gabin, évidemment, mais tous les personnages "secondaires" sont intéressants, et leurs interactions permettent d'aborder toutes sortes de sujets. Déjouer les idées préconçues. Surtout, elle montre comment nous sommes tous, aux prises avec les étiquettes, les déterminismes dans lesquels la société voudrait nous enfermer. Et Gabin et Inès se débattent pour vivre hors de ces clichés, vivre pour eux-mêmes, en dépit des attentes des uns et des autres, de la peur du terrorisme.

Un beau roman initiatique, plein d’espoir qui donne envie de vivre pleinement!

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 23/04/2018 12:14

Malgré tout le bien que tu en dis, il ne me tente pas.

Nous sommes sociaux !