Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Fritz Bauer un héros Allemand - Lars Kraume

Publié par Caroline sur 28 Avril 2018, 12:27pm

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

fritz bauer film héros allemand nazi juif mossad eichmann

À la fin des années 1950, en République fédérale d'Allemagne, le procureur Fritz Bauer se bat pour que soient jugés les criminels nazis. Il est informé qu'Adolf Eichmann se cacherait à Buenos Aires...

Il est Juif, socialiste, et on le comprend homosexuel. Bref, le cauchemar des Nazis. Pourtant il a survécu à la guerre (interné dès 1933 pour son engagement politique au sein du SPD, le parti social-démocrate, il s'évade et trouve refuge au Danemark puis en Suède) et est désormais procureur général. Son obsession: la chasse aux nazis, malgré les menaces de mort répétées. Il souhaite ardemment que son pays se confronte au passé. et cela passe par la traque de ces criminels de guerre qui vivent, tranquilles, en Allemagne même parfois. Dans ses dossiers, celui d'Adolf Eichmann, qui regrette juste de ne pas avoir transporté tous les Juifs d'Europe vers les camps. Transporté, pas tués, ainsi qu'il le dit à un journaliste lors d'une interview en Argentine où il vit sous un faux nom.

Bauer, magnifiquement interprété par Burghart Klaußner (Good Bye Lenin!, Le ruban blanc) sait bien que les Nazis sont partout dans la société Allemande, y compris au pouvoir: police, justice, gouvernement, mais aussi dans les grandes entreprises comme Mercedes.

L'histoire, nous la connaissons: Eichmann sera jugé en Israël après avoir été enlevé par le Mossad. Mais ce que l'on découvre avec ce film sur Friz Bauer, c'est que c'est lui, le procureur allemand, qui a fourni au Mossad toutes les informations. Il savait qu'il ne pouvait pas passer par les propres instances allemandes, gangrénées par les Nazis. Au risque d'être accusé de haute trahison pour avoir collaboré avec un service étranger.

Lars Kraume nous montre un homme en colère, mais aussi fatigué, au bord de la rupture (le film débute sur une tentative de suicide) qui a l'impression (et à juste titre!) de lutter contre des moulins à vent. Il dépeint également la société de l'époque, où les nazis peuvent vivre tranquillement, sans être vraiment inquiétés. Et protègent ceux qui ont quitté le pays en les informant. Il pose également le sujet de l'homosexualité, avec l'article 175, renforcé sous le régime d'Hitler mais encore en vigueur 12 ans après la fin de la guerre.

Un film remarquable, autant sur le fond que sur la forme!

A revoir sur Arte.

Commenter cet article

D
Bonjour, beaucoup apprécié aussi surtout l'acteur principal remarquable http://dasola.canalblog.com/archives/2016/04/23/33689089.html Je viens d'ailleurs de le voir dans un film sorti cette semaine du même réalisateur La révolution silencieuse que je te recommande. Je l'ai trouvé passionnant. Bonne journée.
Répondre
C
En effet, un excellent acteur. Merci beaucoup du conseil! bonne journée à toi :)

Nous sommes sociaux !