Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


La tête en l'air - Paco Roca

Publié par Caroline sur 30 Septembre 2017, 10:45am

Catégories : #BD, #Ma bibliothèque, #coups de coeur

Paco Roca bande dessinée la tête en l'air alzheimer editions delcourt

Une maison de retraite. Un homme arrive, déposé par son fils. Qui dit déjà au directeur qu’avec le travail, les enfants…il ne pourra pas venir bien souvent voir son père. Un père qui reste seul dans le hall d’entrée pendant que son fils et sa bru discutent dans le bureau du directeur.

Ernest, c’est son nom. Il était banquier. Il n’a que 72 ans, mais pourtant Alzheimer creuse déjà des trous béants dans sa mémoire. Son passé, son présent, mais aussi ses gestes quotidiens perturbés, parfois oubliés. Faut-il vraiment mettre le pull en dessous de la veste ?

Paco Roca nous dépeint le séjour d’Ernest au sein de cette maison de retraite lambda, depuis son arrivée jusqu’à sa montée au deuxième étage, où sont « parqués » les résidents dépendants. Pour beaucoup, touchés par la même maladie que lui. Escalier menaçant que celui qui mène à l’étage supérieur.

Dès le premier jour, Ernest fait connaissance avec son compagnon de chambrée, Émile, roublard à souhait, sans enfants, qui raquette gentiment les autres pensionnaires. La mémoire leur faisant défaut, rien de plus facile. Et puis il y a Alphonse, qui ne sait que répéter les mots qu’il entend, Marcel avec un Alzheimer déjà bien avancé et son épouse, qui a décidé de rester avec lui, même si elle n’est pas du tout malade ; il y a René qui se balade avec sa médaille et le coupures de journaux de ses exploits en athlétisme durant sa jeunesse etc. De nombreux personnages qui illustrent chacun un aspect de cette vie abrutissante : sommeil – repas – sieste – repas etc.

On observe la dégradation de l’état d’Ernest, sa lutte pour sa mémoire, les ruses imaginées par Émile pour retarder au maximum la détection de cette aggravation de la maladie par le personnel soignant ; Cela donne des scènes drôles, mais aussi terriblement émouvantes. J’ai apprécié que Paco Roca ne soit pas dans le pathos larmoyant, il ne s’appesantit jamais sur une scène difficile, il n’essaie pas de nous faire prendre en pitié ces gens. Au contraire, on ressent énormément de respect et de tendresse pour ces pensionnaires. Probablement parce que ces histoires, l’auteur les a tirées, de discussions notamment avec des proches. Ernest est d’ailleurs le père d’un ami à lui. ON s’attache à tous ces personnages, on les voit évoluer. Même Emile, que je n’appréciais vraiment pas au départ, se révèle au travers de son amitié avec Ernest.

Le dessin de Paco Roca est très doux, probablement parce qu’il parle d’une réalité violente et terrible qu’est la maladie d’Alzheimer.

La tête en l'air est un album émouvant, drôle. Une belle réussite.

Également sur le thème (notamment) de la maladie, L’esprit à la dérive de Samuel Figuière

La tête en l'air - Paco Roca
La tête en l'air - Paco Roca

Commenter cet article

A
Deux coups de coeur pour cette BD. Je note, forcément.
Répondre
C
un coup de coeur confirmé par la lecture d'autres albums de l'auteur!
K
Super gros coup de coeur pour moi!!!
Répondre
C
l'avais-tu chroniqué? ça m'intéresse de lire ton avis! un très gros coup de coeur, et du coup, j'ai lu deux autres albums de l'auteur: L'ange de la Retirada et La Nueve, dont je dois encore écrire les billets.

Nous sommes sociaux !