Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Le jour du chien - Patrick Bauwen

Publié par Choup sur 26 Août 2017, 15:19pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Patrick Bauwen sur les traces d’Harlan Coben

4ème de couverture: Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir.
Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi.
Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro.
Et voilà qu’elle me menace…
Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse.
Et ce jour-là signera l’apogée du mal.

Avec la même idée de départ que Coben dans Ne le dis à personne (un homme aperçoit sa femme qu’il pensait morte) Bauwen plonge son personnage principal dans une spirale infernale.

Le jour du chien: thriller calibré

Christian, médecin charmant mais déprimé car veuf (dans des circonstances horribles). Et quand il voit sur une vidéo réapparaître, sa défunte épouse, il met le doigt dans un engrenage qui risque de le broyer.

Patrick Bauwen (qui n’est pas franchement un « bleu » dans le milieu du thriller (L’œil de Caine, Monster)) s’en donne à cœur joie. Par contre, certaines scènes sont particulièrement gore… et Bauwen ne lésine pas sur les détails, en expert qu’il est.

Retors, Bauwen manipule avec une grande habileté son lectorat, fausses pistes, retournements de situations, et autres trahisons. Toutes les ficèles du genre sont utilisées, et du coup, pour les amateurs justement, ceux qui lisent beaucoup les thrillers de cette catégorie, rien de bien nouveau sous le soleil. Ou alors il faut aimer cette recette particulière. Un peu comme Coben, justement, dont j'ai lu deux romans, et le second m'a paru la répétition du premier...Il y a les fans, qui aiment retrouver toujours les mêmes ressorts. Ce n'est pas mon cas.

Pour être poli on dit que Bauwen maîtrise les codes du genre. Moi je traduis par: c'est du déjà-vu. Pas mal fait, mais rien de transcendant, loin de là. Quant au coup de théâtre final...il m'a fait lever les yeux au ciel.

Pas désagréable, mais pas inoubliable.

Le jour du chien - Patrick Bauwen

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 29/08/2017 10:53

Le retournement final t'a fait lever les yeux au ciel ? Mais pourquoi ?

Choup 29/08/2017 11:56

parce que je le trouve facile. Si encore il y avait eu au long du roman des indices subtils, mais même pas. Ca ressemble à un ajout de dernière, minute histoire de dire "là, je vais les scotcher, à peu de frais".

Aifelle 28/08/2017 10:05

Pas trop tentée non plus. Déjà, je n'accroche pas tellement à Harlan Coben ;-)

Choup 28/08/2017 16:15

Pour moi, Coben, j'en ai lu deux et ça m'a suffit!! ;)

Lilly 26/08/2017 17:27

Même moi, qui ne lis que peu de thrillers, j'ai tendance à trouver que la plupart suivent le même schéma. C'est sans doute parce que je choisis les grands succès, et donc pas forcément les meilleurs. Ou alors je suis blasée. Ou alors je raisonne en psychopathe...
Tout ça pour dire que je ne suis pas très tentée.

Choup 28/08/2017 16:16

j'ai toujours su qu'il y avait quelque chose de bizarre chez toi :P

Nous sommes sociaux !