Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Soleil noir - Armèle Malavallon

Publié par Choup sur 10 Décembre 2016, 13:34pm

Catégories : #Ma bibliothèque

Dans la bonne ville de Montpellier, une dame âgée est retrouvée morte dans des circonstances mystérieuses, qui attisent les idées les plus folles. Il ne reste de son corps que ses jambes. Le reste semble s'être consumé entièrement, ne laissant pas même les os. Les journalistes s'emballent: combustion spontanée? Même parmi les hommes du capitaine Hyppolite Peyot, renommé et respecté, le doute s'installe. Puis quand un second cadavre se fait jour, la coïncidence serait vraiment trop grande pour que deux phénomènes aussi rares et inexpliqués se produisent au même endroit à quelques jours d'intervalle.

Mais alors, qui est donc ce meurtrier qui a su maîtriser ce modus operandi si particulier? Dans ce premier roman, ayant reçu le prix des lecteurs de VSD en 2015, Armèle Malavallon, vétérinaire, mène son intrigue posément même si j'ai trouvé la fin un peut trop rapide à mon goût, comme si l'auteure voulait se dépêcher de terminer. Cette fin en queue de poisson, (c'est le cas de le dire, vu comment ça se termine.. à l'eau!) est un peu décevante quand même. Un brin d'humour bienvenu survole ce roman loin d'être glauque malgré ces morts horribles et les découvertes que font les policiers au fil de l'enquête. Des dialogues sans artifices et qui animent plaisamment le roman. La ville de Montpellier, plombée par la canicule autant que par ces meurtres inexpliqués est une toile de fond qui nous change de Paris et des capitales du crimes des auteurs de polars.

J'ai apprécié les personnages principaux, Peyot, dit Popeye bien loin du cliché du flic habituel (poivrot ou ou dur à cuire robotique), ainsi que Thomas Domingo, rebaptisé bien contre son gré Placido par une mamie témoin et amie de la première victime.

En somme, un roman noir sympathique, très agréable à lire.

Soleil noir - Armèle Malavallon

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 11/12/2016 18:53

Pourquoi pas, la prochaine fois que j'irai à Montpellier.

Nous sommes sociaux !