Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Blackout Baby - Michel Moatti

Publié par Caroline sur 11 Décembre 2016, 11:28am

Catégories : #Ma bibliothèque

Londres, 1942. Profitant du couvre-feu, un tueur hante les rues de la ville. En quelques jours, il assassine et mutile quatre femmes. Son modus operandi interpelle Scotland Yard et la presse, qui le surnomme aussitôt le Blackout Ripper. Référence macabre au célèbre éventreur qui terrorisa Londres en 1888. Les messages qu'il laisse sur les scènes de crime imposent bientôt aux enquêteurs une piste inquiétante : le criminel semble s'inspirer des leçons du sataniste Aleister Crowley et de son manuscrit démoniaque, Le Livre de la Loi.

Aux trousses de ce tueur insaisissable, l'inspecteur Dew, vieillard dont l'échec à attraper l'Eventreur hante encore les jours, et rappelé par le gouvernement. En effet, en plein Blitz, ces meurtres pourraient définitivement démoraliser la population. Dew va contacter Amelia Pritlowe, infirmière qui elle aussi a  un lien avec Jack l'Eventreur: sa mère fut sa dernière victime. On comprend d'ailleurs qu'elle a réussi à retrouver le meurtrier et lui régler son compte (ce qui fut l'objet d'un précédent roman Retour à Whitechapel - ce que j'ai découvert par la suite). Ce qui explique pourquoi Dew va "l'engager".

Dans Blackout Baby, Michel Moatti nous plonge dans le Londres martyrisé par la Luftwaffe de cet hiver 1942, le couvre-feu, et l'angoisse des bombardements. Amelia Pritlowe, l'héroïne du roman, est un personnage solide, mais peut-être que la lecture de Retour à Whitechapel m'aurait permis de mieux la cerner. L'atmosphère est très bien rendue, la chasse aux victimes menées par le tueur, Gordon Cummins (je ne révèle rien, on le suit depuis le début) prenante. Je regrette que par moments, les révélations qu'ont les personnages arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe, elles ne sont pas très bien amenées je trouve, trop abruptes.

Si le rythme faiblit un peu en milieu de roman, j'ai lu cette histoire avec beaucoup d'intérêt et n'ai pas boudé mon plaisir. Autant j'aime les intrigues où jusqu'à la toute fin on ne sait pas qui est le meurtrier, autant celles où on le/la connaît et se demande si enfin ils vont arriver à l'attraper me plaisent.

Cette histoire plaisante à lire est certes romancée mais tirée de la véritable débauche sanglante de Gordon Cummins en février 1942 (texte en anglais). Apparemment, Michel Moatti a été relativement fidèle aux faits historiques.

Son précédent roman, Retour à Whitechapel, lui aussi basé sur des faits réels, reprend apparemment la même théorie que celle développée par Patricia Cornwell et pour qui Jack serait en fait le peintre Walter Sickert. A l'époque où je l'avais lu, cela m'avait semblé vraisemblable (pour moi qui n'y connaissais (et n'y connais) pas grand chose), d'autant que Cornwell sait bien présenter les choses, mais nombre d'experts sur Jack l'Eventreur estiment que cette théorie ne tient pas la route. Un album fleuve, From Hell, traite également de Jack, mais avance une tout autre théorie. A vous de vous faire votre opinion!

Blackout Baby - Michel Moatti

Commenter cet article

BlueGrey 14/12/2016 11:22

Celui-ci m'intrigue quand même pas mal !

Le Papou 11/12/2016 14:55

J'avais noté le premier, juste noté. Maintenant j'en ai deux et la liste s'allllllllonge.
Amicalement
Le Papou

Nous sommes sociaux !