Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Turandot à l'opéra Berlioz

Publié par Caroline sur 8 Février 2016, 09:51am

Catégories : #Arts et Lettres

Turandot est une princesse chinoise fort cruelle. Elle soumet ses prétendants à une série de trois énigmes pour venger son aïeule dont la pureté a été souillée par un prétendant étranger. S'ils ne trouvent pas la réponse, la sanction est la décapitation. Alors que l'un d'entre eux va être exécuté, le prince Calaf aperçoit la princesse et tombe instantanément amoureux. Il frappe le gong des trois coups le désignant comme prétendant. Parviendra-t-il à répondre aux trois énigmes ?

Dans l'enceinte de l'opéra Berlioz de Montpellier, se joue en ce moment l'opéra de Giacomo Puccini, Turandot, première représentation à la Scala de Milan en 1926. J'ai pu apprécier tout le talent du ténor Rudy Park, à la voix chaude et puissante. Son Nessum Dorma m'a fait frissonner. On est (presque) au niveau de Pavarotti. C'est dire ! J'ai moins apprécié la voix de Katrin Kapplusch, elle ne m'a pas émue ou touchée, au contraire de Rudy Park donc ou de Mariangela Sicilia jouant Liu jeune esclave amoureuse de Calaf.

Turandot est un opéra en 3 actes qui dure 2h20, que l'on ne voit pas passer. Le chœur est omniprésent, ce que j'ai particulièrement apprécié. Je goûte moins les opéras où il y a beaucoup de solos. La mise en scène et les décors laissent toute la place à l'interprétation. J'avais trouvé sur internet des photos de représentations avec tous les clichés des « chinoiseries », grands costumes bariolés, coiffes démesurées...Ici on est très loin de tout cela. Du coup, rien ne vient perturber l'écoute. Les surtitres permettent de bien suivre l'histoire. Le seul bémol de cette expérience est que nous étions tout en haut, dans les galeries, et comme une partie de la scène est surélevée, je ne voyais alors que des corps sans têtes ! Mais c'est un détail.

Opéra sombre, tragique (je ne vous spoilerai pas la fin!), Turandot n'est pas un coup de cœur, mais j'ai énormément apprécié ces quelques heures hors du temps avec des interprètes aussi talentueux.

Turandot avec Rudy Park à l'opéra Berlioz de Montpellier

Turandot avec Rudy Park à l'opéra Berlioz de Montpellier

Commenter cet article

BlueGrey 16/02/2016 15:41

Et puis, dans Turandot, il y a "Nessun dorma" ! Quelle merveille !!! <3

dasola 16/02/2016 10:30

Bonjour Choup, quand je vois les photos et que j'entends la voix du ténor, je me dis que les spectacles de qualité ne se donne pas qu'à l'Opéra Bastille et je suis sûre que les places sont nettement moins chères (ce n'est pas dur). Je ne connaissais pas ce ténor, quelle voix! Bonne journée.

Choup 29/02/2016 12:43

En effet, la province n'est pas un désert culturel!

Alex-Mot-à-Mots 08/02/2016 15:04

J'adore allez à l'opéra au moins une fois par an.

Choup 08/02/2016 15:37

Moi aussi! c'est un moment à part je trouve...

Ici ou ailleurs 08/02/2016 12:45

Ma tendre amie, je suis contente que tu aies passé un bon moment emplie de belles émotions.

Choup 08/02/2016 15:37

merci ma belle. A très bientôt :)

keisha 08/02/2016 12:38

Comme je vais assez régulièrement à l'opéra, ça m'intéresse! Hélas je ne sais pas trop raconter les spectacles, donc merci, tu as réussi! Je n'ai jamais vu cet opéra, ni entendu Rudy Park. Tu as de la chance avec Montpellier. Je regarde mon Opera Magazine, après il y a un Offenbach (avec Devos, ouais!)et Il Tabarro (ça je connais, Il tabarro)

Choup 08/02/2016 15:36

j'ai surtout de la chance que la prof de chant et amie de ma mère soit aussi dans le choeur de l'opéra de Montpellier... j'ai donc eu l'opportunité grâce à elle de voir Dom Juan et Les noces de Figaro... Je ne suis pas du tout une spécialiste, donc je ne connais pas Devos ni Il Tabarro.. ;)

Nous sommes sociaux !