Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Obstination

Publié par Choup sur 16 Novembre 2015, 06:37am

Catégories : #Mots

© Vincent Héquet

© Vincent Héquet

La tempête a frappé. Durement. La terre est écorchée, scarifiée. Les bâtiments portent les stigmates de sa férocité aveugle et acharnée. Le vent, acide, vindicatif, a corrodé le béton et le crépi. La poussière est partie, envolée, souvenir seulement présent dans quelques particules qui volètent dans les derniers souffles des bourrasques affamées d’âmes.

Il n’y a plus un bruit. Les hurlements se sont tus. Leur écho fantomatique est une vibration dans l’air. Imperceptible, presque. Le silence est gonflé des souffrances éphémères, mères de néant éternel.

Les grondements ont retenti longtemps après la tempête. Ils se sont répercutés profondément dans la terre, l'éreintant, l’asséchant. La menant presque irrémédiablement vers la stérilité des déserts insondables.

Et pourtant. Dans les recoins les plus improbables, la biologie, la chimie font leur œuvre. Les molécules s’agglomèrent, entêtées à survivre. Sur le sol grisâtre, des taches vertes grandissent, s’élargissent, contaminent l’environnement comme un virus. Deux brindilles que l'on croirait mortes, désséchées, se dressent. A leur pied, une feuille, minuscule, d'un vert lumineux. Opiniâtre. Courageuse.

La tempête a frappé.

Dans le silence revenu, le chuintement de la vie se fait entendre. Obstiné.

*

Une nouvelle participation, évidemment largement teintée par les attentats de Paris du 13 novembre, à l'atelier d'écriture de Leiloona. Comme je le disais dans un précédent billet, la peur peut nous paralyser, mais juste un instant. Nous devons vivre, nous instruire, aimer, écouter, ne pas se laisser intoxiquer par ceux-là ou par d'autres qui voudraient nous diviser, nous annihiler.

Commenter cet article

L
beaucoup de bruit, c'est vrai, qui retentissent longtemps au fond des êtres, merci pour l’exhortation en fin d'article
Répondre
S
Emouvent et très beau !
Répondre
C
Merci Sabine!
V
Avec sensibilité et émotion, la vie reprend (toujours) son cours ... Doucement, simplement ... Joli texte!
Répondre
C
Merci :)
L
On lit ton texte en apnée, puisque plus aucun sens n'est là ... et puis on reprend son souffle avec le chuintement de la fin. Prenant ...
Répondre
C
Merci Leil! :)
A
bravo pour ce texte!
Répondre
C
Merci Adrienne.

Nous sommes sociaux !