Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Sélection

Publié par Choup sur 9 Novembre 2015, 06:21am

Catégories : #Mots

© Romaric Cazaux

© Romaric Cazaux

Tac, tac, tac. Bois contre bois. Rythmique, endiablé, ce staccato qui se doit léger, aérien. Le souffle court, les muscles presque tétanisés par l’effort répété des heures durant pour parfaire un geste, une attitude. Le piano, inlassable, répète les accords à l’infini. Sur le justaucorps, des arabesques sombres dessinent son obstination, son acharnement, la soif de perfection. Cette perfection qui vaudra liberté.

Une dernière série de ballottés, une belle pirouette, un salut. Dans quelques jours, elle réalisera son rêve, ce qui était inscrit dans ses gènes : danser, sur scène devant un public. Modeler son corps, modeler ses gestes. Poétesse silencieuse. Minkus, Tchaïkovski, Berlioz, Rachmaninov. Des années de lutte contre son corps, contre la pesanteur. Contre les préjugés.

Dans la moiteur de cette fin de journée, la fatigue l’étourdit, familière sensation de lourdeur. Du plomb dans les veines, de la fonte à la place des muscles. Les notes de musique flottent dans son cerveau éreinté. La danse ce n’est pas qu’un corps en mouvement, car pour que le geste atteigne la grâce exigée, la concentration doit être sans faille. L’épuisement est son inséparable compagnon.

La douleur aussi. Mais la récompense, l’alliance parfaite entre la musique et la danse, l’illusion de la facilité, de la légèreté, est une drogue incomparable. Une plénitude presque sexuelle.

Tac, tac, tac. Piqué, piqué, piqué. Chaque claquement de la pointe satinée sur le parquet dessine son destin.

Tac, tac, tac. L’éprouvette, les embryons. La sélection. X540N est une fille. Deux chromosomes X. Un de trop.

X540N est bonne pour la poubelle. Les filles ne valent rien. Elles coutent de l’argent. Pas de fille.

X540N est bonne pour la poubelle.

Tac.

Tac.

Tac.

 

Retrouvez les textes des participants à cet opus 195 des Ateliers d'écriture de Leil.

Ce texte m'a été inspiré par cet article.

Commenter cet article

L
Nous sommes dans un atelier de danse ? de théorie du complot ? bref, on s'en fout, car la description musique et danse forment un tel personnage, frôlant la perfection, que l'on en oublie la fin,
Répondre
C
oh, merci pour ce très beau commentaire :)
S
J'aime le rythme, joli !
Répondre
C
merci Stephie :)
C
La danse de la vie, précise, merveilleuse, aléatoire, modifiée par les hommes, leur souci d'harmonie et leurs croyances. Très joli texte, bien rythmé, on le lit à perdre haleine.
Répondre
C
grand merci! :)
A
hé oui, on appelle ça "aider des couples" et "sauver des mariages"...<br /> magnifique, ton texte!!!
Répondre
C
voilà. <br /> Merci pour ton message :)
V
Fiouuuu je reprends mon souffle ! Je n'ai pu commencer à respirer, qu'une fois ton texte terminé. Magnifique style. Merci
Répondre
C
merci Val!

Nous sommes sociaux !