Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


The honourable woman

Publié par Choupynette de Restin sur 1 Août 2015, 14:00pm

Catégories : #Petit & grand écran

The honourable woman

Dans la série "intrigue alambiquée et retorse", The honourable woman pourrait bien remporter la palme! Cette mini-série britannique dont l'action se partage entre Londres et la bande de Gaza est illuminée par le talent de Maggie Gillenhaal, qui incarne Nessa Stein. Nessa et Ephra son frère (Andrew Buchan - Broadchurch) ont vu leur père, un marchand d'arme britannico-israelien se faire assassiner. Maintenant à la tête de la fondation Stein et de l'entreprise du même nom, frère et soeur entendent bien apporter leur pierre à l'édifice d'une future stabilisation au Moyen Orient. Leur outil: l'éducation et la technologie. Alors qu'elle vient d'être anoblie et donc membre de la Chambre des Lords, Nessa doit annoncer à qui elle attribut un marché crucial dans les télécommunications en Cisjordanie. Cependant, l'homme, Samir Meshal, est retrouvé...suicidé. Qui plus est, Kasim, fils d'Atika, la gouvernante d'Ephra (marié, deux enfants et un troisième bientôt à point) est enlevé. Par qui, pour quelle raison, mystère.

Ces évènements sont-ils liés? A qui faire confiance?

Sur le thème de la trahison, de l'espionnage mais aussi sur les engrenages terribles qui détruisent des vies, The honourable woman est une série haletante qui distille lentement le venin de la suspicion et du mensonge. Car c'est bien là le thème: à qui peut-on faire confiance? Peut-on dire la vérité? Ne pas constamment mentir? Les personnages ont tous de multiples facettes, et l'on se surprend à douter de ceux dont on était pourtant certain d'avoir cernés.

The honourable woman est aussi une réflexion sur l'engrenage du conflit israelo-palestinien, des extrémités auxquelles sont poussés des individus qui n'ont plus rien que leur vie à consacrer à la cause d'un Etat palestinien viable et reconnu par la communauté internationale. La vengeance côtoie l'espoir d'un avenir meilleur, la haine du voisin, les complots... Et on peut très bien voir Ephra et Nessa comme deux allégories représentant deux façons de voir les choses.

Cette série est aussi, et de manière plutôt surprenante vu le sujet, très féministe. Ce sont les femmes qui tiennent les rênes: Nessa est à la tête de la fondation, son frère étant plus dans l'ombre, Julia Walsh est en voie de devenir la chef des services secrets britanniques, la secrétaire d'Etat américaine ou encore Atika (Lubna Azabal, Incendies), personnage le plus mystérieux et ambigu de la série. Au milieu de toutes ces femmes, Stephen Rea alias Hayden-Hoyle, qui a obtenu son poste en couchant avec Julia Walsh (Janet McTeer Raison et sentiments (mini-série) Albert Nobbs), est tout simplement épatant dans son rôle. Toutes ces femmes sont remarquables, dans tous les sens du terme. Nessa est un personnage complexe, qui oscille entre la force et la fragilité, toujours sur la brèche.

Une série d'une grande qualité!

A year in England continue!

The honourable woman
The honourable woman

Commenter cet article

Catelina 11/12/2015 14:18

C’est une excellente série. Les acteurs sont géniaux, il y a plein de rebondissements et le suspense est à son comble.

Ici ou ailleurs 11/11/2015 23:37

je viens de voir la série en quelques jours. J'ai beaucoup aimé même si je suis sûre de pas avoir tout captée :(

Brize 05/08/2015 22:52

Série remarquable, je suis bien d'accord avec toi !

Choupynette de Restin 06/08/2015 09:59

oui! sur le fond, la forme, et l'excellent jeu des acteurs.

George 01/08/2015 18:07

La série vient d'être diffusée sur je ne sais plus quelle chaîne, je suis tombée dessus en zappant mais comme je n'avais pas vu les premiers épisodes... il faut que je vois si elle est dispo en replay ! J'aime bien cette actrice d'ailleurs, vue dans "le sourire de Mona Lisa" entre autres ! Merci pour ton avis qui me confirme que cette série pourrait me plaire !

Choupynette de Restin 04/08/2015 10:20

perso je l'ai vu sur C+. J'ai vu M. Gyllenhaal dans un autre film mais il a tellement longtemps que je ne m'en souviens plus:

Nous sommes sociaux !