Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Mustang - Deniz Gamze Ergüven

Publié par Choupynette de Restin sur 4 Août 2015, 07:09am

Catégories : #Petit & grand écran

Mustang - Deniz Gamze Ergüven

Cinq filles, cinq soeurs aux somptueuses crinières, dans la Turquie rurale de nos jours. Sonay, Selma, Ece, Lale et Nur sont des ados pleines de vie, qui le dernier jour d'école rentrent chez elles par la route (il fait beau), et finissent par s'amuser avec des garçons dans la mer. Tout le monde est habillé, et ça joue dans l'eau, les filles grimpent sur les épaules des garçons pour ensuite s'amuser à la bagarre, centaures riant et batifolant.

Que n'avaient-elles fait là! Sur dénonciation d'une des femmes du village, les cinq soeurs se retrouvent enfermées dans la maison de leur grand-mère, qui les élève depuis la mort de leurs parents. Intervient l'oncle, plein de colère outragée pour le comportement scandaleux de ces filles qui "se branlent sur la nuque des garçons" (dixit la grand-mère). Mustang raconte l'enfermement de ces ado rebelles, leurs mariages forcés et leurs tentatives d'évasion.

Les journalistes parlent beaucoup de Virgin suicides pour ce qui est des inspirations de ce film. N'en ayant vu que des extraits, je ne peux pas vraiment faire la comparaison avec le métrage de Sofia Coppola. Ce que je peux dire, cependant, c'est que Mustang est un film nerveux, emprunt d'une belle vitalité, d'un humour parfois ravageur, parfois désespéré. C'est un métrage puissant, que l'on regarde la boule au ventre, l'envie de rentrer dans l'écran pour libérer ces filles, battre comme plâtre l'oncle Erol, arriéré et criminel, et tous ces hommes et femmes qui se sentent tellement menacés par des adolescentes. Pétris de traditions archaïques, de valeurs et de comportements qui le sont tout autant. Pour qui la libido féminine c'est le mal incarné.

Le tout est vu par les yeux de Lale, la plus jeune (12 ans), la plus rebelle et la moins "sexualisée" si l'on peut dire de toutes. Un peu garçon manqué, boule de nerfs, ruant comme un jeune mustang fougueux. Qui n'hésite pas à se rebeller, qui les pousse à aller voir un match de foot, à faire le mur; qui va tout faire pour s'échapper de cette prison. Cette maison où l'on a installé des barreaux, dont on a fait une "usine à épouses", multipliant les leçons de cuisine. Le cercueil de leurs rêves de jeunes filles.

La réalisatrice montre la Turquie dans ses paradoxes, dans sa violence vis-à-vis des femmes. elle montre aussi que les femmes, ne sont pas moins violentes et dures avec ces cinq soeurs que les hommes. A chaque fois, ce sont elles qui les dénoncent.

Un film magnifique, libre comme les chevaux sauvages dont il porte le nom. On espère que les jeunes filles partout dans le monde n'auront pas le même destin que ces célèbres équidés... A voir absolument!

Commenter cet article

trillian 24/08/2015 15:11

j'ai beaucoup aimé ce film, la destinée de ses sœurs turques est passionnante à suivre, un des meilleurs films vu cette année!

Choupynette de Restin 27/09/2015 18:02

tout à fait d'accord avec toi!

dasola 20/08/2015 16:56

Bonjour Choupynette, film fort avec de jeunes interprètes formidables (mention à celle qui joue Lale). Bonne après-midi.

Choupynette de Restin 21/08/2015 10:28

Oui, ces actrices sont remarquables! un film fort et pas larmoyants pour deux sous, malgré le sujet difficile!

Tiphanie 05/08/2015 10:19

ça me tentait bien, et effectivement ça fait penser à Virgin Suicides.

Choupynette de Restin 05/08/2015 11:24

si il passe encore par chez toi cours-y!

Choubi 15 04/08/2015 22:52

Un petit bijou de cinéma à voir absolument!

Choupynette de Restin 05/08/2015 09:08

:)

Ici ou ailleurs 04/08/2015 22:40

je voulais absolument le voir mais trop de choses à faire ! je me doutais bien qu'il serait bon ce film !

Choupynette de Restin 05/08/2015 09:08

il passe encore à l'ABC Anjie!! si tu es d'aplomb, tu peux encore le voir!

Nous sommes sociaux !