Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Vice versa - Pete Docter

Publié par Choupynette de Restin sur 26 Juillet 2015, 17:39pm

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Vice Versa PixarRiley est une jeune ado de 11 ans, heureuse dans sa famille et son école, championne de hockey, vivant dans le Minnesota. Heureuse oui, sans soucis. Après tout à 11 ans, qu'est-ce qui pourrait bien lui arriver?

Réponse: un déménagement! Du Minnesota à la Californie, d'une maison avec jardin à une vieille maison sans espace vert, et pas de neige! Voilà notre Riley toute chamboulée. Enfin, surtout ses émotions! Elles sont 5 : Joie qui mène la troupe avec ses perpétuelles injonction au courage et à l abonne humeur, Tristesse, perpétuellement déprimée et forcément bleue (feeling blue en anglais veut dire être triste), la Colère, nain rouge recherchant la bagarre, le Dégoût belle plante verte et snob et enfin la Peur, sorte de phasme violet en noeud pap'. Ils s'activent tous dans une sorte de tour de contrôle des émotions, gèrent les souvenirs qui circulent sous formes de billes lumineuses, dont certaines vont à la mémoire centrale. Celles-là forment Riley, ce sont les moments constitutifs qui vont façonner sa personnalité en alimentant des "îles" (famille, amitié, clowneries, honnêteté etc). A la suite d'une péripétie, tout est chamboulé, les bulles de la mémoire centrale évacuées, Joie à leur poursuite avec Tristesse dans les méandres de la mémoire de l'adolescente.

1h30 d'émotions, et ce n'est pas un jeu de mots! Vice versa est l'un des meilleurs films d'animations que j'aie vu à ce jour. Dans la veine de Là-haut, ou dans un graphisme bien différent, Le conte de la princesse Kaguya, Vice versa propose un voyage dans l'univers d'une adolescente, mais plus largement, un réflexion poétique sur la vie, les souvenirs et surtout, le rôle de nos émotions dans la construction de notre personnalité. Sur ce que c'est de grandir aussi.

Graphiquement, c'est pimpant voire criard, il y a beaucoup d'idées, dont le fameux hangar de l'abstraction. C'est bien sûr vif, enlevé, et plein d'humour. Les amateurs de chats apprécieront la plongée dans le cerveau de leur animal de compagnie préféré.

Rares sont les films capables, sous des dehors de comédie et de légèreté, de dire en quelques images la saveur douce-amère de la vie. La nécessaire combinaison des émotions, les nuances de joie et de tristesse, de colère ou de peur qui inévitablement forment le tissu tour à tour chatoyant ou aux teintes plus discrètes de l'existence. Un gros, gros coup de coeur!

L'avis de Dasola, plus mitigé.

Commenter cet article

C
Un beau conte animé sur de les tourments de l'existence et les émotions qui en résultent. L'un des meilleurs Disney que nous ayons vu!
Répondre
C
absolument!! un beau moment!
A
Beaucoup d'idées, d'excellentes même, un bon équilibre de tout, j'ai beaucoup aimé ! Mais j'ai été beaucoup plus profondément bouleversée par Là haut. Autre histoire, autre thématique cela dit. :-)
Répondre
C
la thématique est différente, donc forcément, avec Là-haut, on est tourneboulé!
*
Je suis allée le voir hier. J'ai adoré ! <br /> Une très belle idée que ce voyage émotionnel dans notre cerveau !
Répondre
C
oui, c'est original, simple mais pas trop simpliste... :)
A
Je suis toujours curieuse des films d'animation ; je ne manquerai pas d'aller voir celui-là, malgré le côté criard que tu décris !
Répondre
C
Personnellement cela ne m'a pas dérangée, mais je pense que certaines personnes n'ont pas trop apprécié. Donc je préférais le signaler!

Nous sommes sociaux !