Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Ripper street

Publié par Choupynette de Restin sur 18 Juillet 2015, 09:00am

Catégories : #Petit & grand écran, #coups de coeur

Dans le Londres de l'immédiat après-Jack l'Eventreur, et plus précisément à Whitechapel où se sont déroulés les crimes, l'inspecteur Edmund Reid (Matthew MacFadyen, toujours aussi bon) et son supérieur Fred Aberline, sont hantés par leur échec à trouver le coupable. Mais la vie - et les meurtres - continue pour les policiers de Leman Street. Aidé de Bennett Drake, ancien soldat, et d'un américain en cavale, le capitaine Jackson, médecin, Reid mènera de nombreuses enquêtes dans les bas-fonds londoniens.

Pour une bonne série, il faut: des personnages ben campés (sur le fond, comme sur la forme), des intrigues qui tiennent la route, des décors et une réalisation de qualité. Ripper Street a tout cela. Chaque personnage a une histoire particulière. On pourrait facilement tomber dans les clichés des policiers torturés, de l'ex-soldat hanté par les massacres. On est sur le fil du rasoir, mais Ripper street ne sombre pas dans le facile. C'est parfois glauque, mais jamais de ce glauque tapageur et racoleur que nous servent certains films ou séries. Dans Ripper street, l'ambition est de recréer au mieux une époque et un lieu. Whitechapel, quartier très pauvre, et l'époque victorienne, entre pudibonderie et débauche criminelle.

Meurtres, corruption, développement économique, prostitution, tout y est. On oscille parfois entre Les experts et Sherlock, c'est bien rythmé, avec de l'humour qui vient alléger la noirceur de certaines intrigues. On retrouve des personnages ayant réellement existé comme donc Fred Aberline, mais aussi M. Best, journaliste ou encore Joseph Merrick surnommé Elephant Man. Ce n'est pas seulement une histoire d'hommes. Des personnages féminins jouent un rôle important, qu'elles soient mère maquerelle comme Long Susan, la compagne de Jackson, ou première femme élue au conseil municipal de Londres comme Jane Cobden. 

Avec Ripper street, nous sommes donc plongés dans un univers foisonnant en pleine mutation, où les techniques quasi médiévales côtoient de nouvelles théories scientifiques (darwinisme, malthusianisme etc). Réjouissant!

Une nouvelle participation à l'année anglaise avec Titine.

 

Commenter cet article

L
J'adore cette série aussi ! Je me demande d'ailleurs ce que vont donner les saisons 4 et 5 vu le final de la saison 3... Hmm...
Répondre
C
oui, moi aussi! d'autant que j'ai lu qu'Edmund revenait!
D
Bonsoir Choupynette, comme d'autres, j'ai apprécié la saison 1 de cette série, j'espère qu'il y en aura d'autres. Matthew MacFadyen est en effet très bien. Bonne fin d'après-midi.
Répondre
C
oui Dasola, les 4 et 5 sont même en préparation! Matthew est toujours très bien ;)
M
J'adore cette série, mais va-t-il y a voir d'autres épisodes ? Je les attends !
Répondre
C
Oui! les saisons 4 et 5 sont commandées!

Nous sommes sociaux !