Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Egon Schiele - Xavier Coste

Publié par Choupynette de Restin sur 31 Juillet 2015, 15:18pm

Catégories : #Ma bibliothèque, #BD

Egon Schiele est un peintre, un poète et un dessinateur autrichien mort à 28 ans de la grippe espagnole comme plusieurs dizaines de millions de personnes en Europe. Cette pandémie eu lieu en 1918, et donne aux H1N1 (cette dernière en étant un très lointaine variante) et autres grippes aviaires/porcines qui ont terrorisé nos ministres de la santé successifs pour de petits rhumes hivernaux inoffensifs.

Egon Schiele, contemporain et ami (mais jusqu'à quel point?) du célébrissime Gustav Klimt, a une réputation sulfureuse. Notamment à cause de peintures d'adolescentes nues. Œuvres pour lesquelles il fut jugé et emprisonné avant la Première guerre mondiale. Xavier Coste, que j'ai découvert récemment avec A la dérive (que je vous conseille vivement), nous propose de suivre Schiele de son renvoi de l'académie des Beaux-arts de Vienne jusqu'à sa mort le 28 octobre 1918.

J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser à Egon, malgré ses peintures érotiques ultra-provocatrices pour l'époque de la Vienne pudibonde d'avant-guerre. Il m'a semblé souvent veule, mentant à ses différentes conquêtes, très imbus de lui-même. 66 pages c'est fort court pour évoquer une vie pourtant bien remplie, et c'est là je crois la limite d'un tel album. D'autre part, alors que j'avais été époustouflée par les dessins d'A la dérive, les graphisme ici ne m'a pas touchée. La dominante marron/kaki/beige n'étant pas franchement hyper sexy. Cela dit, cela rappelle un peu les teintes utilisées par Schiele dans ses oeuvres. Qui ne me plaisent pas particulièrement d'ailleurs. (euphémisme).

C'est donc une petite déception, mais il faut dire qu'avec A la dérive je partais de très haut avec Coste.

Egon Schiele - Xavier Coste
Egon Schiele - Xavier Coste

Commenter cet article

A
Elle m'intéresse aussi cette BD, je suis plutôt admirative de ses dessins et j'avais été scotchée par ses paysages il y a quelques années, dans une expo à Paris.
Répondre
C
en cherchant je n'ai vu que quelques portraits, mais vu ce que tu endis, j'irai aussi voir ses paysages.
S
Pas toujours facile d'aborder ainsi la vie d'un type pas forcément aimable. Celui-là m'intéresse et du coup cette BD aussi.
Répondre
C
à lire donc!
E
Contrairement à toi, l’œuvre (torturée) de Schiele me touche et cette évocation de sa vie en BD pourrait me plaire (tu es certainement dans le vrai pour les dominantes de couleur choisies par le dessinateur)
Répondre
C
ah, ça pour être torturé, c'est torturé. Mais il y a du torturé qui me parle plus.

Nous sommes sociaux !