Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


A la dérive - Xavier Coste

Publié par Choupynette de Restin sur 8 Juillet 2015, 08:15am

Catégories : #Ma bibliothèque, #BD, #coups de coeur

A la dérive de Xavier Coste
A la dérive de Xavier Coste

Dans Paris inondé de 1910, un Paris qui a des faux airs de Venise, un couple est au bord du gouffre. Eddie a pris goût au poker et c'est désormais 20 000 francs qu'il doit à ses créanciers. Ces derniers ne sont pas du genre cool Raoul et la menace est claire: 8 jours pour rembourser, ou ils s'en prennent à sa compagne Agatha (qui doit se prostituer pour rembourser les dettes) et ensuite lui cassent les jambes.

Cambriolage et engrenage fatal

Puis un jour, ils passent en barque devant la banque American Express. Eddie a alors une idée: profiter des inondations et du chaos qui règne dans la capitale pour cambrioler la banque. Ils engage alors des Apaches, des criminels notoires, mais pas franchement des lumières.

Le cambriolage à lieu, mais la bande est arrêtée, sauf Agatha, et Eddie et ses comparses sont envoyés au bagne à perpétuité sans remise de peine possible. Il tentera bien sûr l'évasion, alors qu'Agatha vit tranquillement en Europe du butin (et que bien sûr certains critiques que j'ai pu lire ici ou là traitent donc de garce).

Graphisme et esthétique envoûtants

Si le scénario, inspiré du cambriolage en 1903 de la banque A. Express par Chicago May et Eddie Guerin, deux Irlandais, n'est pas des plus originaux, si les personnages sont très simples dans leur psychologie, la beauté d'A la dérive réside dans le dessin de Xavier Coste, et ses couleurs. Tout simplement magnifiques. Je ne vois pas d'autres mots. J'ai piqué cet album à la médiathèque tout à fait par hasard, car la couverture laissait présager un esthétisme qui me plaisait. Et j'ai eu raison. Les planches sont superbes, leur organisation et découpage ne manque pas d'originalité avec parfois un découpage rappelant les motifs de l'art nouveau (évidemment pour ceux qui sont des passionnés de BD, je suppose que ce n'est peut-être pas si orignal que cela).

Coste est peintre, et on sent ici tout son besoin de s'exprimer artistiquement. L'eau est omniprésente, bien entendu, et il la rend quasi-vivante sous nos yeux par des traits vifs et même furieux parfois, et des couleurs tour à tour puissantes ou délicates. Loin de ma dernière lecture BD, noire à souhait, From Hell d'Alan Moore. Je ne saurais trop vous recommander de vous plonger (c'est le cas de le dire!) dans ce très bel album. Vous pouvez lire ici une interview de l'auteur au sujet d'A la dérive.

A la dérive - Xavier Coste
A la dérive - Xavier Coste
A la dérive - Xavier Coste
A la dérive - Xavier Coste

Des cartes postales témoignent de l'ampleur de l'inondation

A la dérive - Xavier Coste
A la dérive - Xavier Coste

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !