Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a d'la Joie!

Y'a d'la Joie!

Aventures culturelles en tout genre depuis 2006


Les enfants de la liberté - Alain Grand et Marc Levy

Publié par Choupynette de Restin sur 17 Mai 2015, 10:48am

Catégories : #Ma bibliothèque, #BD

Les enfants de la liberté - Grand Levy
Les enfants de la liberté - Grand Levy

Ils sont adolescents et rejoignent la Résistance en 1943. Raymond et Claude. Père et oncle du célèbre Marc, auteur de Si c'était vrai. C'est leur histoire, racontée dans le roman que publia Levy il y quelques années. Alain Grand a mis en images ce roman. Et j'ai beaucoup aimé cet album.

Ils n'ont donc pas 20 ans, et pourtant, avec toute la naïveté de leur âge, ils rejoignent les "terroristes". Ils veulent se battre, ils croient en la patrie - mais pas celle de Pétain, en l'humanité - celle qui accepte la diversité. Ils sont d'ailleurs beaucoup d'étrangers dans cette 35ème brigade Marcel Langer. Leur première action: voler des vélos! Quelle déception pour ces combattants en herbe. Mais ils vont rapidement être mis en situation extrême.

Cette adaptation, réalisée en collaboration avec l'auteur Marc Levy, fait un très bon album. Dans lequel on a plaisir à se plonger. On vit l'aventure (mot ô combien inadapté pour évoquer ces temps terribles et les épreuves qu'ils ont enduré) de cette brigade avec émotion. De l'humour parsème l'album, un brin de légèreté bienvenu, qui n'occulte cependant en rien l'horreur du sujet. On ressent également beaucoup de tendresse pour ces hommes, femmes, jeunes à peine sortis de l'adolescence qui sont confrontés à la mort et la trahison. A la peur quotidienne et la perte d'êtres chers.

Le dessin d'Alain Grand est très classique. Il a quelque chose d'intemporel,qui sied parfaitement à l'histoire. Sans tomber dans le panégyrique, Les enfants de la liberté conte l'histoire de ces anonymes qui ont combattu nazis et collabo au péril de leur vie. Coup de coeur!

Les enfants de la liberté - Alain Grand et Marc Levy

Commenter cet article

Eva 04/06/2015 21:05

Je n'ai pas lu le livre, mais même ceux qui n'aiment pas Marc Levy s'accordent souvent pour dire que celui-ci est très bon.la bd donne envie, les dessins sont beaux et classiques...je note !

Choupynette de Restin 05/06/2015 08:21

La BD me donne en tout cas très envie de lire le livre. personnellement, je n'ai jamais lu Levy, j'ai des amies qui adorent, d'autres qui détestent. Je l'ai entendu plusieurs fois en interview est je le trouve sympathique.

grand alain 20/05/2015 10:38

Merci Caroline, je suis très heureux que le livre vous ait touchée et que vous ayez pris la peine d'écrire ce commentaire. Le thème de la résistance à l'oppression est et sera toujours d'actualité. C'est pourquoi le sujet m'a vraiment motivé à entreprendre ce travail de longue haleine d'adaptation du roman en BD. J'espère qu'un maximum d'adolescents seront touchés. Il m'arrive de faire des interventions scolaires toujours très enrichissantes. J'essaie de porter le message de Raymond Lévy (Jeannot) que j'ai eu le plaisir de rencontrer à savoir que l'on doit se battre pour des principes qui fondent l'humanité. Que des étrangers souvent rejetés, se soient mieux comportés que bien des français, permet de porter un regard distancié sur ce que peuvent être le patriotisme et la nation.
A bientôt peut être au détour d'un club littéraire ou d'un salon.

Choupynette de Restin 20/05/2015 10:56

Merci Alain de votre passage sur le blog. Oui, j'ai lu d'une traite cet album, touchée et émue par ces destins (extra)ordinaires. A quand le prochain album? :)

Gaëlle 19/05/2015 18:32

Tu éveilles ma curiosité, je dois dire, je vais aller jeter un œil à cette bd du coup ! J'ai justement offert il y a peu de temps une bd à ma fille sur des enfants résistants. Ton coup de cœur est tentant :-)

Choupynette de Restin 20/05/2015 10:58

C'est un très bel album, qui dit bien la naïveté et la fraicheur de ces jeunes, mais aussi la cruauté de certains hommes... Je n sais pas quel âge à ta fille, mais je pense que cela peut se lire jeune... Et si tu ne le prends pas pour elle, prends le pour toi!

Nous sommes sociaux !